6 Juin 2018

Comores: Le secrétaire général de Juwa maintenu en détention

Photo: © Carte : L. Mouaoued/RFI
L'archipel des Comores.

Ahmed Hassane El-Barwane a été maintenu en mandat de dépôt sur décision de justice, mardi 5 juin. Arrêté en marge d'une manifestation le vendredi précédent, le secrétaire général du parti Juwa de l'ancien président Sambi avait tout d'abord été mis en garde à vue puis été placé en mandat de dépôt avec six autres personnes, pour trouble à l'ordre public. Interdite par les autorités, la manifestation avait pour but de protester contre la disparition de la cour constitutionnelle et contre le référendum à venir.

C'est dans un tribunal plein à craquer que le procureur a réclamé lors de son réquisitoire des peines allant de la relaxe à un an de prison avec sursis pour Ahmed Hassane El-Barwane.

Son maintien en mandat de dépôt, alors même que le parquet ne requiert pas de prison ferme, est une décision purement politique pour son avocat, Me Abdoulbastoi Moudjahidi. « Si le parquet demande une peine sursitaire, en général le juge n'a pas intérêt à garder la personne. S'il la garde ça veut dire qu'il va prononcer une peine ferme », rappelle-t-il.

Pour lui, « c'est de l'acharnement, parce que toutes les personnes qui ont été arrêtées vendredi... on leur a toutes posé la même question : "êtes-vous du parti Juwa ou pas ?" On est entré dans une logique d'affrontement entre le régime en place et l'opposition  incarnée par Juwa ».

« Les doutes normalement profitent toujours à l'accusé »

En attente du verdict, Me Djamal Eddine Bacar, l'avocat des six autres personnes arrêtées vendredi dernier est, quant à lui, « confiant » à la sortie du tribunal.

« On a eu la bonne surprise que le parquet comprenne que parfois, il peut se tromper. Il peut avoir des doutes et les doutes normalement profitent toujours à l'accusé », se réjouit-il. Ses six clients « ont tous bénéficié de la levée de leur mandat de dépôt. Ils vont rentrer aujourd'hui et rejoindre leurs familles ».

Le délibéré prévu ce jeudi est très attendu par la famille du secrétaire général de Juwa, mais aussi par les militants du parti.

Comores

L'accord de désarmement prolongé à Anjouan

Sur l'île comorienne d'Anjouan, les civils armés ne se sont pas rendus ce 19 octobre malgré le… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.