6 Juin 2018

Sénégal: Journée mondiale de l'environnement - Le littoral affecté par l'erosion côtière et les dechets

La Journée mondiale de l'environnement est l'occasion d'un appel à une profonde introspection sur l'état du littoral marin affecté par deux faits constants, à savoir l'avancée de la mer et la présence permanente des déchets et ordures de toutes sortes qui sont source de pollution et de dégradation de l'environnement.

Le constat est du reste très préoccupant. Le jeu des vagues, le ressac ou la houle ne peuvent pas laisser voir des déchets plastiques flottants ou capturés par le sable. La mer a fini par être la décharge sauvage la plus grande et la plus généreuse. Elle continue de donner tout ce qu'elle ne garde pas et qu'on lui propose.

Les campagnes de sensibilisation sur l'intérêt de conserver un environnement propre avec des plages accueillantes n'ont pas encore empêché de passer outre. En marée basse, le spectacle est désopilant.

Tout au long du littoral de la Petite côte, des détritus, des carcasses de bêtes, des dépouilles d'animaux à moitié dévorées par les chiens, des ordures ménagères, des reliefs de plats et l'ensemble des restes des ateliers et sites de transformation confiés à la grande dévoreuse sont restitués et déposés, contribuant à une dégradation prononcée de l'environnement.

Une autre lecture de ce constat nous montre son impact sur des activités hôtelières et para-hôtelières : la disparition des plages avec l'érosion côtière et l'insalubrité. Le secteur du tourisme finit par prendre un grand coup. La clientèle se raréfie auprès de certains réceptifs.

Pis, les filets en nylon de pêche captent des bottes d'herbes mélangées à des haillons et le tout dans un conglomérat ou un substratum de matières enliassées d'éléments divers.

Sous l'eau et au fond de l'océan, les filets mono filaments avec des utilisateurs malgré toute la législation l'interdisant continuent à être un véritable mouroir des poissons et un magasin de produits halieutiques captés et non utilisables.

Sénégal

Affaires Khalifa Sall, Karim Wade et Imam Ndao - La «diatribe» d'Amnesty International

«Le Sénégal doit faire de la garantie d'un procès équitable une priorité et… Plus »

Copyright © 2018 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.