7 Juin 2018

Afrique: Le système préférentiel du Sénégal, c'est le 4-2-3-1

Dans les commentaires d'après le match nul 0-0 contre le modeste Luxembourg, les observateurs sénégalais ont trouvé un motif de satisfaction, le retour de leur sélectionneur, Aliou Cissé à son schéma de jeu traditionnel le 4-2-3-1.

Si des titulaires potentiels (les défenseurs Kara Mbodj et Youssouf Sabaly et l'attaquant Sadio Mané) étaient absents lors de cette rencontre pour diverses raisons, Aliou Cissé, qui avait fait jouer son équipe au mois de mars en 3-5-2, a semble-t-il, entendu les nombreuses récriminations.

"Le Sénégal, son fort, c'est aussi son système de jeu basé sur le 4-2-3-1 ou le 4-3-3", ont critiqué les observateurs après les amicaux contre l'Ouzbékistan (1-1) et la Bosnie (0-0).

Interrogé par les médias, le sélectionneur du Sénégal qui confirme que son schéma professionnel est connu, refuse d'abdiquer concernant son système basé sur trois défenseurs centraux.

"Comment les gens peuvent-ils imaginer que l'équipe du Sénégal composée de professionnels aguerris ne puisse pas changer de système", s'est interrogé Cissé informant que toutes les options doivent être ouvertes.

"On ne sait jamais ce qui va se passer au cours d'une rencontre", a plaidé le sélectionneur du Sénégal qui va poursuivre sa préparation ce vendredi contre la Croatie à Osijek.

Le dernier match de préparation se jouera à huis clos contre la Corée du Sud en Autriche.

Afrique

La FIFA menace de suspendre le Nigeria et le Ghana

La Fifa menace de suspendre les fédérations du Nigeria et du Ghana, à cause d'ingérences… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Confederation of African Football. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.