7 Juin 2018

Sénégal: Prévention des inondations à Kaolack - Un plan d'un coût de 10 milliards de FCfa annoncé

Le ministre du Renouveau urbain, de l'Habitat et du Cadre de vie, Diène Farba Sarr, a rappelé la mise en œuvre, par les pouvoirs publics sénégalais, d'un plan d'assainissement de la commune de Kaolack pour prévenir les inondations. C'était en marge d'une cérémonie de rupture du jeûne organisée par la chambre consulaire.

L'approche de la saison des pluies fait ressurgir le spectre des inondations dans la commune de Kaolack. Des centaines de familles évacuées dans des établissements scolaires assistant impuissantes à la montée des eaux dans leurs maisons abandonnées, la scène est désormais habituelle dans la capitale régionale, notamment dans les zones périphériques.

Le plan d'assainissement, reposant sur un système performant d'évacuation des eaux pluviales déjà annoncé, tarde à voir le jour.

Le projet, d'un coût de 10 milliards de FCfa, dont 8 milliards financés par la Banque africaine de développement (Bad), pourrait se matérialiser cette année, si l'on en croit le ministre du Renouveau urbain, de l'Habitat et du Cadre de vie, réuni avec les membres du secteur privé de la région de Kaolack.

Diène Farba Sarr, dont le département s'occupe de la gestion d'un volet des inondations, a indiqué travailler de concert avec son collègue de l'Hydraulique et de l'Assainissement pour le démarrage des travaux avant l'installation de l'hivernage.

« Sur instruction express du président de la République, toutes les dispositions seront prises par les ministères concernés pour des travaux d'infrastructures dans les zones inondables pour faciliter l'évacuation des eaux pluviales et ainsi mettre à l'abri les populations riveraines des effets néfastes des intempéries.

Ce sera le cas du plan d'assainissement d'un coût global de 10 milliards de FCfa, dont 8 de la Bad, dont les entreprises adjudicataires des marchés ont été sélectionnées », a-t-il annoncé.

Son département ministériel s'était distingué, l'année dernière, par un déploiement impressionnant de motopompes et de camions hydro-cureurs prépositionnés sur les principaux sites d'inondations.

Outre ce plan, M. Sarr a rassuré les opérateurs économiques de la région centrale du démarrage imminent des travaux de réhabilitation du port maritime de Kaolack avec l'arrivée attendue d'un dragueur acquis par l'Etat du Sénégal. Une perspective qui devrait renforcer la dynamique de reprise notée sur la plateforme portuaire avec une desserte moyenne de quatre navires tous les mois.

Un rythme qui pourrait être ralenti par les travaux du pont de Foundiougne qui gênent l'accostage des bateaux entrant dans ledit port, selon les pilotes.

A signaler que cette cérémonie, initiée par la Chambre de commerce, d'industrie et d'agriculture de Kaolack (Cciak), à travers son président Serigne Mboup, a enregistré la présence du gouverneur de la région, des députés et de plusieurs autres acteurs du milieu des affaires.

Sénégal

Neuf pirogues sénégalaises saisies par la Marine Bissau guinéenne

Neuf pirogues appartenant à des pêcheurs sénégalais saisies par la Marine Bissau… Plus »

Copyright © 2018 Le Soleil. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.