7 Juin 2018

Tunisie: Un football ambitieux qui peut rapporter gros

Petite révolution dans le jeu de l'équipe de Tunisie en vue de la Coupe du monde, "Russie-2018". Le sélectionneur Nabil Maâloul impose de mieux en mieux le style d'une équipe qui cherche à progresser dans le jeu et à remonter le terrain à petites touches, par un jeu élaboré et réfléchi qui donne la part belle à la technique de Naim Sliti et Anis Badri, aux jaillissements de Wahbi Khazri et Fakhreddine Ben Youssef et à la lucidité de ses pivots Ferjani Sassi et Elyès Skhiri.

Sous le règne du Polonais Henry Kasperczak, les Aigles de Carthage privilégiaient un football beaucoup plus direct. On se permettait de sauter carrément la ligne médiane; la sensation qu'ils donnaient était celle d'une recherche obstinée du réalisme aux dépens de la manière qui pouvait paraître fruste. L'attaque marquait beaucoup moins de buts, la sélection maghrébine se contentant d'un petit but pour faire la différence.

Cette option nouvelle choisie par un Maâloul profondément marqué durant son enfance et sa maturation footballistique par l'épopée argentine, celle de l'équipe coachée par Abdelmajid Chetali en Coupe du monde 1978, n'est pourtant pas sans poser quelques soucis.

Le jeu construit à partir des bases arrière qu'il prône désormais n'est pas sans exposer son Onze aux risques inhérents à une récupération "précoce" par l'adversaire dans la zone tunisienne, soit au début du déclenchement de la manœuvre vers l'avant. Si elle est déséquilibrée, la défense tunisienne risque alors de payer cher la perte rapide du ballon. Un impératif, donc, la reconversion défensive doit se révéler au point.

D'ailleurs, la Tunisie a encaissé deux buts face au Portugal, et deux autres contre la Turquie dans ses matches amicaux de préparation pour le Mondial. Manque d'application dans le placement, difficulté à ressortir le ballon proprement, et à le garder sous pressing.

Ce qui accentue les difficultés, c'est l'étonnante maladresse du gardien Moez Hassène, par ailleurs très performant dans ses dégagements au pied. Un aspect qui a occasionné beaucoup de situations embarrassantes pour les destinataires de ces relances approximatives.

*Aggiornamento inévitable

En fait, l'un des points forts du Onze tunisien réside dans la qualité de ses sentinelles, Sassi et Skhiri, tout autant infatigables travailleurs qu'habiles balle au pied, soit la garantie d'une relance précise.

Dans le un contre un, que ce soit Sliti ou Badri savent apporter la touche technique supplémentaire. Reste à confirmer la réussite offensive entrevue durant les matches amicaux de Braga et Genève, ce qui ne sera pas une mince affaire face à des nations aussi solides que l'Angleterre et la Belgique.

Maâloul, qui n'est pas connu pour son conservatisme, loin s'en faut ! a réussi son premier pari qui consiste à aligner un gardien jusque-là inconnu du public tunisien, Moez Hassène comme titulaire, le joueur de Châteauroux finissant par mettre tous les portiers du pays d'accord.

Un peu comme l'avait fait en 1978 Abdelmajid Chetali quand il sortit de nulle part un certain Mokhtar Naili pour en faire le gardien numéro Un, à la barbe et au nez du légendaire Attouga.

Maâloul va sans doute densifier son milieu face à des sélections logiquement supérieures: la Belgique, 3e , et l'Angleterre 13e au classement mondial FIFA. Inconsciemment, il sera habité par la recherche d'un bloc granitique requérant un aggiornamento par rapport à ses exigences de jeu que ce soit aux éliminatoires du Mondial ou dans les matches de préparation.

Il doit en effet adapter les Aigles à un contexte où ils vont inévitablement subir davantage le jeu et défendre un peu plus. D'autant plus qu'un joueur comme Msakni qui sait tenir le ballon, faire monter le bloc et perforer les défenses adverses va terriblement leur manquer.

Il est vrai qu'il y a loin de la coupe aux lèvres....

Tunisie

Elim. CAN 2019 - Un trio arbitral tunisien pour le match Gambie-Algérie

Le match entre la Gambie et l'Algérie comptant pour la troisième journée des éliminatoires… Plus »

Copyright © 2018 Confederation of African Football. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.