7 Juin 2018

Congo-Kinshasa: Des femmes sensibilisées sur la gouvernance démocratique et la protection des civils

communiqué de presse

Lubumbashi, le 7 juin 2018 - Une centaine de femmes et jeunes filles du quartier Maisha Golf, dans la Commune Annexe de Lubumbashi, dans le Haut-Katanga, ont été sensibilisés à la gouvernance démocratique et la protection des civils pendant le processus électoral.

L'activité a été organisée par la Section des Affaires civiles de la MONUSCO, appuyée par le Bureau conjoint des Nations Unies aux droits de l'Homme et la section Electorale de la MONUSCO à Lubumbashi.

Les participantes sont notamment des femmes leaders, des membres de la société civile, les leaders religieux et les cadres de base. Outre les questions relatives à la bonne gouvernance démocratique, les participants ont aussi être édifié et encouragé à participer au processus électoral. Il leur a aussi été demandé d'aider les autorités à lutter contre l'insécurité qui écume ce quartier.

Les femmes ont aussi été appelées à s'impliquer dans la prévention et la réduction des violences liées au processus électoral. Pour cela, il leur a été demandé de sensibiliser les membres de leurs familles sur le comportement à adopter pendant cette période pour des élections apaisées.

Ce qui implique aussi le respect des libertés publiques pour des scrutins apaisés, crédibles et inclusifs, a indiqué Mamadou Dieng, l'officier du bureau conjoint des Nations Unies aux droits de l'Homme.

La protection des civils qui est au cœur du mandat de la MONUSCO a été aussi expliquée à l'assistance. Les participants se sont interrogés sur l'absence d'implication de la MONUSCO dans la lutte contre la criminalité urbaine.

Qu'est-ce que la Monusco est en train de faire pendant que les deux cellules de Maisha, Kahozi et camping sont en train de faire face à une criminalité grandissante ? Pourquoi la MONUSCO n'intervient-elle pas ? C'est autant de questions posées par l'assistance.

En réponse, les officiers de la section des Affaires civiles de la MONUSCO ont insisté sur le rôle que joue la Mission dans la protection de civils, en indiquant que la lutte contre la criminalité est une tâche qui revient en premier lieu aux forces de sécurité du pays.

Ils ont souligné le fait que la MONUSCO vient en appui au gouvernement de la RDC. Mais la mission régalienne d'assurer la sécurité des personnes et de leurs bien revient d'abord au gouvernement.

Les participants ont exprimé leur reconnaissance à la MONUSCO pour avoir éclairé leur lanterne sur les responsabilités de l'Etat dans la protection des civils. Nombreux ont indiqué n'avoir jamais entendu parler de cette responsabilité du Gouvernement, pensant que la MONUSCO était seule responsable de la Protection de la population congolaise.

Congo-Kinshasa

SADC - Les adieux de Joseph Kabila à ses pairs africains

Le président de la République, qui a renoncé à briguer un troisième mandat, a fait… Plus »

Copyright © 2018 United Nations Stabilization Mission in the DR Congo. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.