8 Juin 2018

Sénégal: L'Inde assiste des orphelins aux Parcelles assainies

Des entrepreneurs indiens, conduits par leur ambassadeur au Sénégal, Rajeev Kumar, ont partagé leur « ndogou » avec les pensionnaires de l'orphelinat « Daaray Serigne Saliou » situé aux Parcelles assainies.

Un « ndogou » copieux, avec au menu des plats indiens. C'est ce que l'ambassadeur de l'Inde au Sénégal a offert aux pensionnaires de l'orphelinat « Daaray Serigne Saliou » des Parcelles assainies. Rajeev Kumar, accompagné de son homologue malaisien, des représentants des ambassadeurs de Guinée-Bissau et de France à Dakar, a communié avec les orphelins, dans une belle ambiance. « L'année dernière, nous étions à l'Empire des enfants. Cette année, nous sommes ici pour magnifier ce que fait l'administratrice Mme Ndèye Awa Sadio pour les enfants », a dit Rajeev Kumar.

Selon lui, c'est pour soutenir cet orphelinat que des patrons d'entreprises indiennes présentes au Sénégal ont accepté de mettre la main à la poche. Ainsi, ont-ils remis une importante quantité de denrées alimentaires à Mme Sadio pour l'aider à nourrir les pensionnaires de l'orphelinat. Un geste apprécié à sa juste valeur par cette dame qui, dans une maison R+1, n'entretient pas moins de 75 enfants, dont des orphelins et autres bébés abandonnés ou issus de familles défavorisées. « Nous les prenons tous en charge. Les charges sont lourdes. Nous comptons sur la contribution de certaines bonnes volontés», a-t-elle fait savoir.

C'est en 2009 qu'elle a commencé à récupérer des orphelins et des enfants abandonnés et à les entretenir avec les moyens du bord. Aujourd'hui, la demande est très forte. « Les gens nous sollicitent de partout, mais les moyens ne suivent pas », a indiqué Mme Sadio qui a ouvert une école au rez-de-chaussée. « Nous avons toutes les sections du préscolaire et des classes qui vont du CI jusqu'au CE1. Ceux qui ont les moyens peuvent payer, mais ceux qui ne le peuvent pas sont acceptés », a-t-elle précisé.

Sénégal

Affaires Khalifa Sall, Karim Wade et Imam Ndao - La «diatribe» d'Amnesty International

«Le Sénégal doit faire de la garantie d'un procès équitable une priorité et… Plus »

Copyright © 2018 Le Soleil. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.