9 Juin 2018

Sénégal: Financement de l'adaptation aux effets des changements climatiques à Saint-Louis - La banque mondiale débloque 16 milliards

La Banque mondiale a décidé de décaisser 30 millions de dollars pour lutter contre les effets des changements climatiques dans la ville de Saint-Louis. L'annonce émane d'un communiqué de la structure parvenu à la rédaction hier, vendredi 8 juin.

La Banque mondiale a approuvé le projet de relèvement d'urgence à St-Louis, informe un communiqué parvenu à la rédaction hier, vendredi 8 juin. Selon le document, la somme débloquée est estimée à 30 millions de dollars soit 16 milliards de F Cfa. L'objectif de développement du projet est de réduire la vulnérabilité aux risques côtiers des populations établies le long de la Langue de Barbarie et de renforcer la planification de la résilience urbaine et côtière de la ville de Saint-Louis.

Au cours de sa première phase, le projet visera directement 500 ménages estimés à 5 000 personnes de la ville de Saint-Louis, déjà déplacés du fait de l'érosion côtière et faisant partie des populations les plus vulnérables à l'avancée de la mer. Les personnes cibles sont à 20 m de la zone à risque. Elles représentent la moitié des 927 ménages (9 158 personnes) à déplacer. La deuxième phase du projet touchera directement les 427 ménages restants, soit 4 158 personnes. Environ, la moitié des bénéficiaires du projet sont des femmes.

Le projet touchera également l'ensemble de la population de la Langue de Barbarie de même qu'à l'agglomération urbaine de la ville de Saint-Louis. Les études et la conception techniques en vue d'une solution de protection à long terme du littoral de la Langue de Barbarie, prévues par la composante 3, bénéficieront à environ 55 000 personnes établies dans cette zone côtière. Parallèlement, le Plan de résilience urbaine jettera les bases des investissements futurs pour réduire la vulnérabilité des 213 000 habitants de la ville de Saint-Louis.

A signaler que la ville de Saint-Louis, surtout la langue de Barbarie, subit péniblement les effets des changements climatiques. Lors de la visite du président français Emmanuel Macron en février dernier, la France s'était engagé à débloquer 15 millions d'euros pour financer les activités de résilience.

Sénégal

La FIFA menace de suspendre le Nigeria et le Ghana

La Fifa menace de suspendre les fédérations du Nigeria et du Ghana, à cause d'ingérences… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.