10 Juin 2018

Burkina Faso: Hôpital de Borodougou - Des techniciens chinois prennent connaissance du site

Une délégation de la Chine continentale a visité le site où doit être construit le centre hospitalier de référence à Bobo-Dioulasso, le dimanche 10 juin 2018. Après la découverte du terrain, les partenaires chinois ont promis d'envoyer des techniciens pour des études approfondies.

Le rétablissement des relations entre le Burkina Faso et la Chine populaire produit déjà des fruits. En effet une délégation chinoise a effectué une visite à Bobo-Dioulasso le dimanche 10 juin 2018.

Accompagnés du maire de la commune de Bobo-Dioulasso, Bourahima Sanou, les émissaires chinois sont allés à Boroudougou dans l'arrondissement n°4, sur le site où un centre hospitalier va être construit par la Chine.

Composée de techniciens, l'équipe chinoise a affirmé être venue découvrir physiquement le site devant servir à la construction du futur hôpital de Borodougou. La délégation chinoise a pu voir quelques bornes de délimitations des 80 hectares du site.

A l'issu de la visite guidée, le bourgmestre de Sya a rassuré ses visiteurs que toutes les dispositions ont été prises pour le bon déroulement des futurs travaux. Il a aussi apprécié la promptitude avec laquelle les «nouveaux partenaires» agissent dans le cadre de la coopération.

«Je ne peux qu'être heureux, après seulement moins d'un mois du début de la coopération» a laissé entendre Bourahima Sanou. Des populations autochtones, des élus locaux, quelques autorités de la région, ont fait le déplacement sur les lieux.

Et cette mobilisation, à entendre le premier responsable de la commune de Bobo-Dioulasso, témoigne de l'attente de tous pour cet hôpital. A en croire toujours le Bourgmestre de Sya, les échanges avec ses hôtes vont se poursuivre, pour a-t-il dit, les rassurer de la nécessité réelle de la réalisation de cet hôpital.

Des experts suivront dans les plus brefs délais

La délégation chinoise a été conduite par un agent du département de la commission nationale de la santé, de la coopération internationale chinoise, Feng Yong. Le technicien chinois a fait savoir qu'après cette visite de connaissance physique du site, des études plus approfondies d'experts suivront dans les meilleurs délais.

«Des techniciens viendront dans les prochains jours pour des études plus approfondies sur plusieurs volets comme le génie civil et l'assainissement» a indiqué Feng Yong. Et de poursuivre que leur objectif final est de construire un hôpital beaucoup efficace à la population.

La satisfaction de cette visite est également partagée par le coordonnateur du projet de construction de ce nouveau centre hospitalier universitaire, le Dr Olivier Constantin Sanou. A l'écouter, avec cette visite, il y a une bonne raison d'être optimiste sur la future érection de la nouvelle infrastructure hospitalière.

«Nous voyons à travers cette visite, l'engagement de la Chine à respecter la coopération» s'est réjoui Olivier Constantin Sanou. Surtout, a ajouté le coordonnateur du projet de construction, que l'une des priorités de la coopération, annoncées lors du renouement des relations avec la Chine populaire, a été la construction de cet hôpital.

Burkina Faso

«L'Afrique ou la mort» - Kemi Séba démarre sa tournée africaine par le Burkina

C'est dans une ferveur que le panafricaniste Kemi Séba a été accueilli à l'aéroport… Plus »

Copyright © 2018 Sidwaya. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.