11 Juin 2018

Burkina Faso: Nuit du destin - Les mérites de la sourate al-qadr

Cette nuit de lundi à mardi marquera la 27e nuit de ce mois sacré. Les fidèles musulmans veilleront dans les mosquées. La recherche de « la nuit de valeur» oblige. Chacun veut que le Créateur, Celui qui décide de tout, Celui qui «arrête tout pour une année», tienne compte de ses préoccupations. Quoi de plus normal que d'être associé aux prises de décisions, le concernant. Parmi les actes à poser durant cette grandiose nuit, il y a sous nos cieux, les prêches publics sur des thèmes variés ayant trait à la compréhension de l'islam et très bien cautionnés par nos savants. Pour faciliter l'exaucement de nos vœux, cette nuit est généralement connue pour ces sacrifices ou sadaqat de galettes de tout genre. La récitation et l'exégèse (Tafsir) du Saint Coran n'est pas en reste, notamment celle de «la sourate Al Qadr» ou le chapitre de la « Destinée », du «Décret» dont voici quelques-uns des mérites.

La transcription française de «la sourate Al Qadr» ou du chapitre 97 du Saint Coran donne ceci : «Bismilahir-rahmânir- rahîme. 1. Innâ anzalnâhou fi laylatil qadr. 2. Wa mâ ad-râka ma laylatoul qadr. 3. laylatoul qad-ri khayroum- min alfi chahr. 4 Tanazzaloul malâ ikatahou war-rouhou fîha, bi-iz ni rabbihim- mi koulli amr. 5. Salâmoune hiya hattâ mat-la il fadjr » (Au nom de Dieu, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux. 1. Nous l'avons certes, fait descendre (le Coran) pendant la nuit du Décret. 2. Et qui te dira ce qu'est la nuit du Décret ? 3. La nuit du Décret est meilleure que mille mois. 4. Durant celle-ci, descendent les Anges ainsi que l'Esprit, par permission de leur Seigneur pour tout ordre. 5. Elle est paix et salut jusqu'à l'apparition de l'aube).

Réciter Al Qadr 1 000 fois

Il est recommandé de lire ou de réciter ce chapitre Al Qadr 1 000 fois durant chaque nuit de ce mois béni de Ramadan, soit en égrenant le chapelet 10 fois. Si on ne peut pas le faire en une nuit, on débute sa récitation la nuit pour compléter ce nombre dans la journée, afin de mériter ses récompenses. Selon un hadith, il est dit que celui qui récite la sourate Al Qadr ressemble à celui qui a jeûné durant le mois de Ramadan et a passé les nuits dans les adorations. Un autre hadith nous informe que la récitation de la sourate Al Qadr au moment des ablutions, juste avant d'accomplir la prière, nettoie tous les péchés du fidèle comme s'il venait de naître. Il est aussi recommandé de le réciter au moment de la rupture du jeûne dit Iftar afin de profiter des récompenses qui lui sont destinées.

Les saints imams de la famille du prophète Mouhammad (Pslf), recommandent sa récitation sans cesse pour l'accroissement de notre subsistance qui paraît médiocre. Il est par exemple recommandé de lire la sourate Al Qadr 4 fois après la lecture du verset 3 de la sourate Al-Talaq (le divorce chap.65), 114 fois pendant les nuits de mardi à mercredi, de mercredi à jeudi et de jeudi à vendredi, après la prière du Maghrib (coucher du soleil), et ce, afin qu'Allah élargisse nos moyens de subsistance.

Miséricorde infinie de Dieu

Selon un autre hadith, les saints imams font savoir aux croyants que celui qui désire formuler un vœu à Allah, doit réciter 360 fois la sourate Al Qadr, sans oublier de prononcer le Salawat qui consiste à dire « Allahoumma çalli alâ Mouhammad wa âli Mouhammad», au début comme à la fin ; il verra, inch Allah, son vœu exaucé. Le rapporteur de ce hadith ajoute que cette prière est très efficace et son résultat prouvé, surtout dans le cas de la pauvreté, la maladie ou des dettes surchargées.

Les saints imams apprennent aux musulmans qu'au moment de son accouchement, lorsque la femme éprouve de grandes souffrances qu'elle ne peut pas supporter, il est recommandé de réciter la sourate Al Qadr sur un verre d'eau et lui faire boire cette eau bénite. Elle mettra son bébé au monde avec facilité, sans aucune douleur, inch Allah. Il est rapporté que l'imam Ali Ibn Abi Thalib (psl) a indiqué que toute personne qui récitera les sourates Al Qadr et Qoul houwallahou (Ikhlass) avant le lever du soleil, avec l'intention qu'Allah le protège de commettre un mal ou un péché, il en sera à l'abri toute la journée. Il (psl) a aussi dit que Dieu répand la pluie de Sa Miséricorde infinie sur toute personne qui récitera constamment la sourate Al Qadr.

L'aide des faibles

«Toute chose a ses fruits et le fruit du Livre d'Allah, le Saint Coran, est la Sourate Al Qadr». Il est aussi dit que toute chose dispose d'un abri, d'une couverture, et la sourate Al Qadr constitue pour les adorateurs d'Allah leur abri entouré, leur infaillible refuge et leur paisible toit : « Le navire de l'Homme est menacé par les vents de la pauvreté, des ennemis, des personnes jalouses, des péchés, etc., qui déchirent ses voiles ». « Un Homme sans abri est comme un oiseau sans nid», dit un proverbe. Bref, les musulmans sont interpellés à la récitation de la sourate Al Qadr et à s'y mettre à l'abri. Si toute chose fait appel à une aide, la sourate Al Qadr demeure l'aide des faibles. Si les saints imams ont magnifié cette sourate comme un soutien, une protection, il incombe aux musulmans de s'accrocher à celle-ci pour être secourus.

SPIRITUALITÉ

Le doa Koumayl, qu'est-ce que c'est ?

La racine du mal dans l'homme est sa vanité, son ignorance de ses défauts et sa tendance à anoblir et à justifier ses actions. Alors les supplications données par les gens de la maison du prophète ou les imams d'Ahl ul Bayt (as) pousse l'homme à se livrer à lui-même, à se considérer en son âme et conscience, et à s'isoler avec Dieu, afin de l'amener à reconnaître ses fautes et à s'avouer ses péchés, à implorer le Très Haut de lui accorder le pardon et d'accepter sa repentance. Dans cette foulée, doa koumayl est l'invocation auguste que l'Imam Ali Ibn Abi Thâlib (as) a apprise à Koumayl ibn Ziyâd al Nakh'î l'un de ses fidèles compagnons, confidents et gouverneurs à Hît en Irak. Doa Koumayl est l'une des plus célèbres doa en islam.

Selon un récit rapporté par Al Tûsi, « on a dit que Koumayl ibn Ziyâd al Nakh'î avait vu l'Imam Ali (as) se prosterner en récitant ce doâ la nuit du 15 Cha'abâne ». Il est également rapporté que l'Imam Ali (as) a dit à Koumayl Ibn Ziyâd... « Si tu apprends ce doa, et que tu le récites une fois tous les jeudis soir, ou une fois par mois, ou une fois par an ou, à défaut une fois dans la vie, tu seras satisfait, pourvu de moyens de subsistance, triomphant et pardonnable». Aussi, il est rapporté que quiconque lit le doa Koumayl, Dieu exaucera ses vœux, le soustraira de la malveillance de ses ennemis, augmentera ses moyens de subsistance et absoudra ses péchés. La lecture de ce doa a lieu surtout le soir de la veille de la mi-cha'abâne, ainsi qu'à la veille au soir de chaque vendredi. Nombreux sont les musulmans qui se réunissent spécialement en assemblée pour la lecture de ce doa tous les jeudis soir.

HADITH DU JOUR

«Celui qui n'est pas pardonné durant le mois de Ramadan, ne sera pas pardonné jusqu'au prochain mois de Ramadan sauf s'il se présente sur la place d'Arafat (à La Mecque)», hadith rapporté par l'imam Çâdiq (Paix sur Lui).

INVOCATION DU 26E JOUR (Lundi)

Invocation pas obligatoire mais recommandée, à lire chaque jour, après n'importe quelle prière ; mieux, durant nos doas de la prière du matin.

« O Allah, fais que mes efforts soient, en ce mois, récompensés, mon péché absous et mes actes de piété acceptés et mon défaut couvert, o le plus Entendant des entendant ».

LES PRIERES SUREROGATOIRES (NAWAFIL)

27e nuit (de Lundi à mardi) 4 rakahs : Fatiha + Qoul houwallah (25 fois)

NB : On lance le salam après chaque 2 rakahs.

QUESTION-REPONSE

Q : Je souffre de calcul rénal et le seul moyen d'empêcher les calculs de se rassembler dans les reins est la consommation continuelle de liquides. Les médecins pensent que je ne dois pas jeûner, mais je voudrais savoir mon devoir et ma responsabilité légale en ce qui concerne le jeûne du mois de Ramadan.

R : Si la prévention de la maladie du rein implique que vous consommez de l'eau ou d'autres liquides pendant la journée aussi, le jeûne cesse alors de vous être obligatoire.

Source : Guide pratique du musulman de Sayyid Ali Khaménei

Burkina Faso

Abbé Kiswendsida N. Guigma - « L'évolution de Yagma est le miracle de Marie »

Dans 24 heures, les fidèles chrétiens célébreront la fête de l'Assomption, encore… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Le Pays. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.