11 Juin 2018

Seychelles: Le président des Seychelles choque à la réunion du G7 avec des photos de déchets océaniques

Le président des Seychelles, Danny Faure, a choqué les dirigeants des pays du Groupe des Sept (G7) avec des photos des dommages causés à l'atoll d'Aldabra par la pollution plastique et d'autres types de déchets provenant du reste du monde a déclaré State House dimanche.

M. Faure a déclaré lors de la table ronde des petits États insulaires en voie de développement au sommet du G7 au Québec, que les Seychelles et d'autres petits pays insulaires avaient déjà assez de mal à gérer leurs propres déchets et n'avaient pas besoin d'affronter ceux du reste du monde.

Aldabra - un site du patrimoine mondial de l'UNESCO aux Seychelles - est un atoll isolé et l'équipe ne fait pas le poids face à la quantité de déchets jetés sur ses rives.

Un projet de nettoyage d'Aldabra a été lancé le mois dernier et se terminera par une expédition menée par le Queens's College du Royaume-Uni pour ramasser des tonnes de déchets océaniques.

M. Faure a ajouté que les îles "avaient besoin d'aide pour gérer les quantités de plus en plus importantes de déchets marins se déversant sur leurs plages et leurs côtes et qui polluent leurs plages et leurs rivages".

La table ronde a réuni des dirigeants insulaires d'Haïti, de la Jamaïque, des Îles Marshall et des Seychelles pour discuter des défis des petits États insulaires en voie de développement. (State House, Facebook) Photo License: CC-BY

Les dirigeants du G7, qui comprend le Canada, la France, l'Allemagne, l'Italie, le Japon, le Royaume-Uni et les États-Unis, ont convenu que le président Faure avait fait valoir son point de vue graphique.

La table ronde a réuni quatre dirigeants insulaires d'Haïti, de la Jamaïque, des Îles Marshall et des Seychelles, un archipel de l'océan Indien occidental, afin de discuter des défis des petits États insulaires en développement (SIDS).

M. Faure a également été invité à une session spéciale sur les océans au sommet du G7 par le Premier ministre canadien Justin Trudeau étant donné que le Canada préside le sommet pour 2018. Cette session avait pour thème «Océans, mers, côtes et communautés sains, productifs et résilients. '

Dans son discours à la session sur les océans, M. Faure a parlé du financement innovant des Seychelles pour l'économie bleue et la durabilité des océans.

Lorsque les Seychelles ont obtenu le titre de pays à revenu élevé en 2015, au lieu de se plaindre de la perte de subvention, M. Faure a déclaré que l'île s'est tournée vers de nouvelles sources innovantes de financement. Cela comprenait l'échange d'une dette unique en son genre pour la conservation des océans et l'adaptation au climat et les liens bleus à venir, tout aussi nouveaux.

"Cependant, nous aurions beau essayé, ces nouvelles sources de financement ne suffiront pas à remplir nos obligations en matière de développement durable et d'action climatique dans le cadre du Programme 2030, de l'Accord de Paris et du SAMOA pour les SIDS" à-t 'il déclaré au G7.

M. Faure a appelé le G7 et les partenaires multilatéraux à se mettre d'accord sur un indice SIDS de résilience spécifique prenant en considération les vulnérabilités uniques des petits pays insulaires aux chocs externes, qu'ils soient climatiques ou économiques.

"Les îles ne peuvent plus se permettre d'être vue comme des points perdus dans une mer bleu. Nous sommes des sentinelles, les gardiens des deux tiers de la surface de notre planète bleue. Nous devons agir en conséquence ", a ajouté le président des Seychelles.

M. Faure a également appelé le premier ministre Justin Trudeau et le Canada à jouer un rôle proéminent et proactif dans les négociations en haute mer qui débuteront aux Nations Unies à New York en septembre prochain.

Seychelles

Plus de 50 monuments aux Seychelles protégés par une nouvelle loi

Des propositions nouvellement approuvées de la Loi sur les monuments nationaux des Seychelles prévoient… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Seychelles News Agency. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.