11 Juin 2018

Cote d'Ivoire: Après Bemba, l'acquittement de Gbagbo réclamé

La décision de la Cour Pénale Internationale (CPI) sur le cas du Congolais Jean-Pierre Bemba a fait naître un nouvel espoir chez les partisans de Laurent Gbagbo, toujours détenu à La Haye. Mais en RCI, le sujet divise.

Depuis l'acquittement en appel de l'ancien vice-président congolais Jean-Pierre Bemba, les partisans de l'ex-président ivoirien Laurent Gbagbo se montrent convaincus que tout est désormais possible.

C'est le cas de Marie Odette Lorougnon, la présidente des femmes du Front Populaire Ivoirien (FPI). Pour elle, la CPI n'aura d'autre choix que de libérer Laurent Gbagbo. « 82 témoins, aucune preuve. Quand c'est comme ça on fait quoi ? Quand c'est comme ça on libère la personne ", s'exclame-t-elle au micro de la DW avant de poursuivre : " nous, nous attendons jusqu'à preuve du contraire la libération du président Laurent Gbagbo."

Absence de preuves

Pour bien des Ivoiriens à l'instar de Marie Odette Lorougnon, cette réclamation suite au verdict concernant Jean-Pierre Bemba ne doit cependant pas être perçue comme de l'opportunisme.

" Même sans ce qui s'est passé avec Jean Pierre Bemba, nous avions espoir déjà, avec les preuves qui n'ont pas été données. Les preuves qu'on a cherchées durant sept ans, qu'on n'a pas trouvées. Que madame Bensounda ni Monsieur Okampo (ancien procureur de la CPI, ndlr) n'ont jamais trouvées. Nous avions toujours l'espoir. Parce que Gbagbo n'est pas Bemba. Et donc nous savons qu'on va le libérer », estime Marie Odette Lorougnon.

Éviter la confusion

Pour le juriste Julien Geoffroy Kouao, même si les chefs d'accusation sont presque identiques, les dossiers Bemba et Gbagbo demeurent deux procédures pénales différentes et donc deux procès différents. Il faut noter explique-t-il, " que Monsieur Jean Pierre Bemba a été acquitté en appel. C'est-à-dire qu'il a été condamné en première instance. Et la juridiction supérieure au niveau de la Cour pénale internationale a réformé la décision de la juridiction inférieure."

Dans le cas Gbagbo en revanche, poursuit l'expert, " nous sommes pour l'instant en première instance. Donc ce n'est pas la même chose. Nous sommes au premier degré de juridiction. Ce sont deux procédures totalement différentes. Les crimes reprochés à monsieur Laurent Gbagbo ont été commis en Côte d'Ivoire. Monsieur Laurent Gbagbo était chef de l'Etat ce qui n'est pas le cas de monsieur Bemba qui est accusé pour des infractions commises hors de son territoire et il n'était pas le chef de l'Exécutif au moment des faits. C'est pour dire que les lieux de commission de l'infraction, la qualité des accusés et puis les juridictions qui rendent les décisions ne sont pas les mêmes. »

En attendant l'issue du procès contre Laurent Gbagbo, ses partisans continuent de croire en son innocence et à soutenir qu'aucune réconciliation vraie et durable ne pourra se faire sans l'ex-président, incarcéré à La Haye depuis 2011.

Cote d'Ivoire

Les visites se succèdent au domicile de Simone Gbagbo libérée

Voilà une semaine que Simone Gbagbo est sortie de prison, bénéficiant - comme 800 autres… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Deutsche Welle. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.