12 Juin 2018

Afrique de l'Ouest: Une ONG alerte sur la dégradation de la situation à la frontière Niger-Mali

International Crisis Group tire la sonnette d'alarme sur la situation à la frontière entre le Niger et le Mali. Dans un rapport publié ce mardi 12 juin, le centre d'analyse s'inquiète de la montée des tensions allant à l'ouest du Niger jusqu'à l'est du Mali. Cette zone constitue, selon les experts d'ICG, un nouveau foyer insurrectionnel au Sahel.

Entre le 27 avril et le 18 mai, des attaques de campements à la frontière du Niger et du Mali ont fait une centaine de morts, selon International Crisis Group.

Les motivations et les responsabilités restent à définir mais pour l'ONG, ces évènements témoignent de la brutale dégradation de la situation dans cette zone rurale difficile à contrôler par les Etats centraux.

Depuis février 2018, dans cette région du Nord Tillabéri au Niger et de Ménaka au Mali, les opérations anti-terroristes ont repris. Des opérations menées par les groupes politico-militaires maliens comme le Gatia ou le MSA soutenus par les forces armées, notamment françaises, lit-on dans le rapport.

Mais les recours à ces groupes risquent d'exacerber les tensions communautaires déjà existantes, et qui, dans ce contexte de militarisation de la frontière, prennent un virage de plus en plus meurtrier, préviennent les experts.

International Crisis Group recommande plutôt de privilégier le « dialogue, la réconciliation entre communautés et l'amnistie pour les militants n'ayant pas commis de crimes graves ».

Mali

Présidentielle - La Cocem s'interroge sur les résultats dans un rapport

La Cour constitutionnelle malienne doit annoncer les résultats officiels de la présidentielle, en… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.