12 Juin 2018

Sud-Soudan: Kiir et Machar acceptent de se rencontrer prochainement

Photo: The Observer
Président Salva Kiir (à droite) et le vice président Dr Riek Machar,

Au Soudan du Sud, après l'échec il y a deux semaines des négociations pour ressusciter un accord de paix, on se dirige vers une possible rencontre entre le président sud-soudanais Salva Kiir et son rival Riek Machar.

Ce serait une première depuis que ce dernier a fui Juba, il y a deux ans, alors qu'il était vice-président du pays. Les deux hommes ont accepté de se rencontrer en tête à tête.

On parle d'une rencontre avant la fin du mois à Khartoum. Sur le principe, les deux adversaires - le président Salva Kiir et le leader du principal parti d'opposition, Riek Marchar - sont d'accord.

L'ancien Premier ministre kényan Raila Odinga s'est chargé de la médiation. Jeudi dernier, il était en Afrique du Sud pour y rencontrer Machar et à Juba, une semaine plus tôt, pour s'entretenir avec le président Kiir. Un accord de principe a été obtenu. Reste à définir où et quand. Selon un analyste politique, la rencontre pourrait être rapide.

Les pourparlers pour revitaliser les accords de paix ont capoté il y a deux semaines et l'ONU a menacé d'imposer des sanctions si un accord politique n'était pas trouvé d'ici la fin du mois.

Parmi ceux visés par de nouvelles sanctions, les ministres sud-soudanais de la Défense et de l'Information. Kiir et Machar pourraient être les prochains, s'ils ne mettent pas fin à quatre ans de guerre civile.

Sud-Soudan

Sommet de Luanda - Optimisme des chefs d'Etat sur l'accord au Soudan du Sud

Réunis le 14 août à Luanda, en Angola, pour un mini-sommet régional, les chefs d'Etat et… Plus »

Copyright © 2018 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.