12 Juin 2018

Angola: Les jeunes doivent participer à la résolution de leurs problèmes

Ondjiva — Les jeunes doivent être des participants et un facteur crucial pour résoudre les différents problèmes qui les affectent, a déclaré mardi, à Ondjiva, province de Cunene, la ministre de la Jeunesse et des Sports, Ana Paula Sacramento Neto.

La ministre a fait cet appel lors de la cérémonie d'ouverture du VI Conseil supérieur de la jeunesse, qui se termine mercredi, affirmant que toute stratégie et politique de l'exécutif pour répondre aux différentes préoccupations des jeunes devraient toujours tenir compte de la jeunesse.

Ana Paula Neto a rappelé que l'orientation du Président de la République, João Lourenço, est que toute conception et exécution de politiques au niveau du gouvernement angolais, destinées aux jeunes, devrait être faite après un dialogue avec les plateformes de jeunes, en quête de consensus et de réalisations qui s'adaptent aux réels besoins des jeunes.

La réalisation régulière des conseils supérieurs de jeunes est une démonstration claire de cette préoccupation, et le fait que le jeune soit toujours au centre des politiques pour la croissance et le développement socio-économique du pays est important, a-t-elle précisé.

Le gouverneur de la province de Cunene, Kundi Paihama, a déclaré que les défis actuels du pays, en vue des autorités locales prévues pour 2020 et le besoin de développement, exigeaient une jeunesse plus engagée et plus responsable.

À son tour, le président du Conseil national de la jeunesse (CNJ), António Tingão Mateus a souligné la nécessité de la participation active des jeunes dans le développement du pays, car ils étaient les moteurs de changement et continuité des intentions pour une Angola plus prospère.

António Mateus a également appelé l'exécutif angolais à renforcer le dialogue permanent et franc, compte tenu du nouveau paradigme du pays, où le développement économique est la prémisse principale de l'État.

L'événement qui se tient sous slogan « Jeunesse insérée dans la vie active, futur garanti » évalue le degré de conformité avec le Plan national de développement de la jeunesse 2014/2017, projette des actions pour l'exercice 2018-2022 et aborde les expériences et résultats de la première année de mise en œuvre du projet pour jeunes " PROJOVEM".

Le Conseil supérieur de la jeunesse est un organe consultatif pour la conception et la préparation des politiques et stratégies de l'État en faveur de la jeunesse et pour la coordination de programmes et projets interdisciplinaires associant différents organes de l'État et organisations de la société civile en vue d'améliorer la qualité de vie de la jeunesse angolaise.

Angola

Près de 2,5 millions d'enfants angolais souffrent de la malnutrition chronique

Environ 2,5 millions d'enfants angolais, sur un total de plus de six millions, souffrent de la malnutrition chronique, a… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Angola Press Agency. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.