12 Juin 2018

Burkina Faso: Examens scolaires - «Une session spéciale» pour les élèves des localités «menacées par le terrorisme»

Le Mena a à sa charge l'organisation du Certificat d'étude primaire (CEP), le Brevet d'études du premier cycle (BEPC), les Certificats d'aptitude professionnelle (CAP) et les Brevets d'études professionnelles (BEP). Ces examens se dérouleront dès le 18 juin prochain sur toute l'étendue du territoire national.

C'est ce qu'a laissé entendre le Pr Ouaro. Cette confirmation de la tenue des différentes épreuves de ces compositions susmentionnées intervient après la signature d'un protocole d'accord avec la coordination des syndicats de l'éducation.

Pour cette session 2018 de ces examens, il est à noter une évolution des effectifs. Ainsi, 388.897 candidats, dont 305 en situation de handicap, sont inscrits pour le CEP. Ceux-ci seront répartis dans 594 jurys pour un total de 1843 centres de compositions.

Au niveau du BEPC, on dénombre 315.235 candidats enregistrés, qui composeront dans 1375 centres d'examen, pour un jury estimé à 712 au total.

Pour ce qui est de l'enseignement technique et de la formation professionnelle aussi bien pour les BEP et CAP, ce sont 43 spécialités qui sont concernées. Le nombre de candidats enregistrés ici, est de 11.420. Lesquels seront répartis dans 69 centres de composition et 63 jurys.

Se prononçant sur les dispositions prises pour cette année, Stanislas Ouaro a fait savoir qu'en termes d'innovation, son département a « procédé au regroupement de certains centres de compositions du BEPC compte tenu de la prolifération des centres à effectifs réduits engendrés par l'arrivée des candidats du continuum ».

Toutefois, si des difficultés ont été répertoriées au niveau de la structure centrale, tout est fin prêt, à en croire le Pr Ouaro pour que les examens démarrent effectivement le lundi 18 juin. A cet effet, il estime que « les préparatifs des examens et concours de la session 2018 se déroulent de manière satisfaisante sur le plan technique ».

Cependant, au regard du contexte sécuritaire tendu dans certaines régions du pays, le gouvernement a pris toutes les dispositions nécessaires pour que les examens se déroulent sur l'ensemble du territoire.

Aussi, il a annoncé la tenue d'une session spéciale à l'endroit des élèves qui ne pourront pas y participer, du fait de la question sécuritaire. A cet effet, le ministre de l'éducation nationale et de l'alphabétisation a indiqué que le gouvernement a «déployé une stratégie à la fois pédagogique et sécuritaire ».

C'est un budget total de plus de 14, 14 milliards de F CFA (14.148.835.119, Ndlr) qui a été alloué pour l'organisation de cette session 2018 de ces différents examens et concours.

Le CEP va se dérouler du 19 au 28 juin. Quant aux trois autres (BEPC, BEP, CAP) ils débuteront le lundi 18 juin prochain. La proclamation définitive des résultats du BEPC est prévue le 1er juillet et celle des CAP et BEP, interviendra le 16 juillet 2018.

Burkina Faso

Tour du Faso - Le parcours de l'édition 2018 dévoilé

Les organisateurs du Tour international cycliste du Faso (2.2 à l'UCI) ont rencontré la presse jeudi pour… Plus »

Copyright © 2018 Fasozine. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.