13 Juin 2018

Tunisie: Le charme unique des soirées ramadanesques

Le mois saint touche à sa fin et quelques jours seulement nous séparent de l'Aïd. Les soirées ramadanesques en plein air, dans les salons de thé ou dans les cafés-chantants... continuent pourtant à séduire les grands comme les petits !

C'est après la rupture du jeûne que les citoyens commencent à sortir pour prendre l'air, marcher, ou tout simplement se rendre au café, rencontrer des amis, papoter et savourer tranquillement un délicieux café. En banlieue sud, dans un salon de thé renommé, les jeunes se rassemblent autour d'une table pour discuter, se divertir et s'oxygéner après une longue journée fatigante de jeûne. Dans cet espace, plein à craquer, il faut parfois attendre de longues minutes avant de trouver une table et des chaises pour s'asseoir.

Très fréquenté par cette catégorie d'âge, cet endroit est un vrai lieu convivial d'échange, coloré par une ambiance bon enfant. «C'est à partir de 21h30 que la foule commence à affluer en grand nombre. En duo, en trio ou en groupe, ils viennent s'installer dans ce salon pour savourer des boissons, discuter et passer d'agréables moments nocturnes avant de rentrer pour l'heure du shour et de se préparer pour commencer une nouvelle journée de jeûne le lendemain», témoigne l'un des employés du salon de thé.

Tous âges confondus, ces clients viennent des quartiers proches et des alentours afin de profiter des soirées ramadanesques et estivales teintées des couleurs et des traditions du mois saint qui n'ont pas pris une seule ride ! «Pour moi, Ramadan n'aura pas de sens s'il n'y a pas de sorties et de rencontres avec les amies et amis pour se réunir autour d'un petit café jusqu'a une heure tardive, surtout qu'il coïncide depuis quelques années avec les vacances et l'été», nous explique Maroua, jeune fonctionnaire qui est venue avec son amie Samia, pour casser un peu le rythme routinier de la journée et changer d'ambiance.

Le mois saint, ça se fête aussi de plusieurs manières !

Si chacun choisit une activité nocturne de prédilection, il y a certains qui préfèrent aller faire les courses et visiter les boutiques de prêt-à-porter, pendant les derniers jours de Ramadan pour bien se préparer à la fête de l'Aïd. D'autres optent pour un petit tour afin de bien digérer le repas consistant de l'iftar, alors que les jeunes de vingt ans et moins choisissent des milieux branchés, là où ils peuvent danser sur des rythmes frénétiques, jouer aux cartes et fumer le narguilé jusqu'à une heure très tardive.

D'ailleurs sur un grand espace gazonné dans la banlieue nord, on a placé des tables, des tabourets, des poufs pour accueillir des adolescents qui viennent en grand nombre pour se déhancher sur le rythme endiablé de la musique ou jouer en groupe à des jeux de cartes (uno, chkobba, rami... ).

Et on n'oublie pas les enfants, car eux aussi ont le droit de se divertir avec des moyens de loisirs adaptés à leur âge ! C'est dans la zone de la banlieue sud (Ezzahra) que le cirque italien a choisi d'élire domicile et de faire chavirer les cœurs des petits comme des adultes avec des tours de magie, des acrobaties, des clowns... Pour finir la soirée en dégustant une glace au bord de la mer !

Les plus nostalgiques, quant à eux, peuvent se rendre dans des cafés classiques pour écouter de vieux et bons titres qui rappellent les années 30, tout en savourant des délices et des pâtisseries traditionnelles...

Les soirées ramadanesques se prolongent jusqu'à l'aube et se fêtent de plusieurs manières, tout en conservant leur charme d'antan, avec les retrouvailles, les rencontres et les petits plaisirs de l'instant qui rendent la vie des gens plus conviviale, chaleureuse, saine et moins stressante.

L'Aïd el fitr est à nos portes. Ce sera une occasion de passer des moments agréables avec sa famille, ses proches, ses amis ... ..

Bon Aïd à toutes et à tous !

Tunisie

Un projet de loi sur l'égalité successorale

L'égalité inscrite dans la Constitution de 2014 Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 La Presse. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.