13 Juin 2018

Cote d'Ivoire: Festival/« Tribunal populaire du rire » - Avec les femmes, « Qui rira, dira » !

Le festival de théâtre, dans un cadre improbable, du 5 au 7 juillet, avec des actrices toutes aussi insoupçonnées, initié par Kébé Mamadou a été lancé.

Autour du thème « Femme autonome= Société épanouie », se tiendra le 1er festival du « Tribunal populaire du rire » d'Abidjan, du 5 au 7 juillet.

C'est ce qui ressort de la conférence de presse de lancement qu'a animée, son promoteur, le comédien et directeur de la troupe « Les fous du rire », Mamadou Kébé, le 8 juin dernier, à l'agence Pulaarka Welly du Boulevard Latrille à Abidjan-Cocody.

En effet, au dire de Mamadou Kébé qui organise cette édition dans un espace public de restauration dit « Bleu marine », sis à Cocody les Deux-Plateaux Agban, en partenariat avec le Réseau des femmes du Conseil de l'Entente, « Le tribunal du rire remettra au goût du jour le fait que la vie est comme un procès dont le jugement final se trouve dans la casserole ». Et d'arguer que « Quand le ventre est plein, les oreilles entendent mieux ».

D'où le slogan du Festival : « Qui rira, dira ! ». Une façon, faut-il le noter, de rendre hommage à la femme pour son rôle prééminent dans le bien-être de la famille et qui passe par une saine et équilibrée alimentation. Dont, par trop souvent et à tort, estime le comédien, la femme est « jugée coupable », lorsque la qualité ou la quantité du repas n'est pas au rendez-vous.

Théâtre-forum avec restauratrices en... scène

Partisan du « Théâtre-forum » avec ses amis formés au Centre d'action culturelle d'Abobo dont Adama Dahico, Oméga David, Abasse et bien d'autres, Mamadou Kébé mettra les restauratrices des maquis de l'espace « Bleu marine », en scène.

Pour piqûre de rappel, disons que le théâtre-forum est une technique de théâtre, mise au point dans les années 1960 par l'homme de théâtre brésilien Augusto Boal, dans les favelas de São Paulo.

Le théâtre forum étant défini comme une des formes du théâtre de l'opprimé. Le principe en est que les comédiens et, pour la circonstance, les restauratrices, improviseront puis fixeront une fable de 15 à 20 minutes sur des thèmes illustrant des situations d'oppression dont elle sont victimes ou des sujets problématiques de la réalité sociale, économique, sanitaire de la communauté.

Elles vont ensuite la jouer sur place dans le maquis face aux clients à qui est destiné le message. À la fin de la scène - dont la conclusion est en général catastrophique -, le meneur de jeu, donc Kébé, proposera de rejouer le tout en conviant les membres du public à intervenir à des moments clé où il pense pouvoir dire ou faire quelque chose qui infléchirait le cours des événements.

Pour le reste, trois jours durant, des mastersclass, spectacles, initiation de jeunes talents, etc., sont au menu du « Tribunal populaire du rire ».

Cote d'Ivoire

Présidentielle au Mali - Alassane Ouattara félicite Ibrahim Boubacar Kéita pour sa réélection

« J'adresse mes chaleureuses félicitations à Ibrahim Boubacar Keita pour sa réélection… Plus »

Copyright © 2018 Fratmat.info. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.