14 Juin 2018

Tunisie: Les prix des habits de l'Aïd en constante hausse

Un «juge de consommation»

Il en découle une situation où le marché est très difficilement contrôlé et le récapitulatif des activités du centre d'appel de l'Otic, qui reçoit les interrogations et les doléances du consommateur, le montre clairement. «Quantitativement, la plupart des doléances sont sur le sucre et l'huile compensés. Et qualitativement, les consommateurs devraient avoir le droit de faire appel à la justice sans recourir à un avocat et sur papier libre. Nous appelons la justice à créer le poste de "juge de consommation" car c'est la seule garantie de la diligence des affaires liées à la consommation», commente M. Riahi.

La présentation des résultats de l'enquête de terrain sur le coût de l'habillement et des besoins de l'Aïd el Fitr en pâtisseries et jouets, selon un sondage réalisé par l'Otic, fait ressortir plusieurs points. Par exemple, sur la qualité des services bancaires et des services de communication où 74% des personnes interrogées n'ont pas confiance en leur banque, et où 92% ne connaissent pas l'existence du médiateur bancaire. 96% n'ont pas réalisé de comparatif quand ils ont ouvert leurs comptes et 84% sont mécontents des services, alors que les gens de l'Otic confessent qu'ils n'ont trouvé aucun texte qui pourrait incriminer les banques qui reçoivent un payement pour les services gratuits.

Plusieurs problématiques liées à la facture d'électricité et de gaz ont été révélées par Lotfi Riahi qui regrette que les tarifs de la Steg soient franchement injustes alors que le système des paliers qu'elle utilise pour établir ses factures est devenu une grande duperie alors qu'il était censé rationaliser la consommation. «Le système des paliers de la Steg est une vraie punition pour le consommateur tunisien qui paye, de cette manière, 40% de plus sur sa facture. Il ne fait aucun doute pour nous qu'il faut revoir les paliers, les catégories de consommation et les services de la Steg», avertit M. Riahi.

Commentant les problématiques des points de vente, l'Otic a expliqué que c'est la sacro-sainte marge arrière des grandes surfaces qui alourdit les prix de très nombreux produits constamment en hausse. Et l'organisation indique qu'elle a maintes fois attiré l'attention sur ce problème sans que rien ne soit fait dans ce sens.

Le dernier point évoqué devant les journalistes concerne les soucis avec les opérateurs télécoms à propos des clefs 4G qu'il est impossible d'utiliser sur MacBook, de défauts de satisfaction des promesses de certains bonus... La seule solution contre tout cela étant la multiplication des réclamations!

Tunisie

Vers une sanction du Club Africain par la FIFA ?

Le Club Africain est face à un nouveau problème. La formation de Tunis a été rappelé… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 La Presse. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.