14 Juin 2018

Congo-Brazzaville: Paraiso Abdou Raimi Vincent - « Un enfant, c'est avant tout un enfant même s'il s'est échappé au contrôle de sa famille biologique»

interview

Le président l'association Action pour la lutte contre la traite des enfants de l'Afrique de l'ouest et du centre (Alto) s'est exprimé à l'occasion d'un entretien qu'il a accordé, le 12 juin, aux Dépêches de Brazzaville , en rapport avec la célébration de la Journée internationale de la lutte contre le travail des enfants.

En tant que président d'Alto, que pensez-vous de la Journée internationale de la lutte contre le travail des enfants ?

Cela me fait plaisir que le monde entier ait consacré une journée tout entière pour le travail des enfants et même des enfants vulnérables. Cette journée nous renforce dans nos actions de lutte contre la maltraitance des enfants.

 Quels sont pour vous les droits et devoirs de l'enfant ?

Les enfants ont beaucoup de droits. Pour moi, ces droits dépassent les devoirs de ces derniers. Parmi ces droits, on peut noter le droit à l'éducation, à la protection, à la nutrition et autres. Pour ce qui est de leurs devoirs, nous pouvons dire qu'un enfant doit respecter ses parents, faire confiance à sa famille, s'adonner à une bonne éducation, etc.

Aviez-vous déjà constaté, dans les différentes actions que vous menez à l'endroit des enfants, quelques maltraitances de ces derniers, en l'occurrence l'exploitation et le travail dur des enfants ?

Oui, mais il faut rappeler que la maltraitance des enfants a plusieurs catégories. Par exemple, les différentes violences exercées à l'endroit des enfants, le travail des enfants, les abus et autres.

Et à propos des enfants de la rue, qui font aussi partie de la maltraitance des parents

Un enfant reste un enfant, même si ce dernier s'est échappé au contrôle de sa famille biologique. Ainsi encourageons-nous les autorités de Pointe-Noire et du Kouilou et aussi quelques organisations non gouvernementales de la place qui mènent un combat accru en vue de lutter contre le phénomène des enfants de la rue.

Votre mot de fin

C'est simplement demander une synergie et lancer un appel aux autorités nationales, en général, et celles des départements de Pointe-Noire et du Kouilou, en particulier, en vue de continuer à lutter pour une protection des enfants congolais.

Que les gens continuent d'imaginer toute sorte d'actions allant dans le sens de l'élimination du travail des enfant et de réfléchir sur des mécanismes sociaux permettant de mettre fin au phénomène des enfants de la rue.

Congo-Brazzaville

Matinée scientifique - Les valeurs de référence en biologie médicale au cœur des débats

Une séance thématique consacrée au rapport entre la biologie médicale et le biologiste a eu… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.