15 Juin 2018

Congo-Kinshasa: Accord entre Gécamines et Glencore pour sauver la mine de cuivre de Kamoto

En République démocratique du Congo, le géant minier suisse Glencore et le groupe public congolais Gécamines ont annoncé cette semaine avoir trouvé un accord pour la sauvegarde de la mine de cuivre de Kamoto, dans la province du Katanga. La co-entreprise KCC, Kamoto Copper Company, qui exploite la mine, est donc sauvée.

Le différend est terminé et Kamoto Copper Company a même de beaux jours devant elle. Sa dette va être réduite de 9 milliards à 3,45 milliards de dollars.

Une dette que la co-entreprise devait à Glencore, majoritaire avec 75% des parts. Les capitaux propres de KCC seront reconstitués et dès l'année prochaine, la Gécamines commencera à percevoir des dividendes - pour la première fois - dont le cumul est estimé à plus de 2 milliards de dollars sur les 10 prochaines années.

Mais d'ores et déjà, Katanga Mining, filiale locale de Glencore, va payer à la Gécamines une indemnité de 150 millions de dollars. Ce règlement à l'amiable aura été de courte durée.

C'est en avril dernier que la Gécamines engage une procédure judiciaire pour dissoudre Kamoto Copper Company, qui connaît des difficultés financières. La Gécamines accusait en fait Glencore, son partenaire, de « ponctionner à son seul profit la trésorerie et les richesses de la société commune ».

Partage des retombées financières

L'accord qui vient d'être conclu prévoit un partage des retombées financières entre les 2 parties, selon Albert Yuma, le patron de la Gécamines, qui veut revoir tous les partenariats qu'il juge défavorables au groupe qu'il dirige, donc à l'Etat congolais, seul actionnaire de la société qui gère le secteur minier.

Reste à savoir si les revenus attendus serviront bien à l'amélioration des conditions de vie des Congolais. Katanga Mining exploite aussi le cobalt, qui sert notamment dans la fabrication des batteries des véhicules. Glencore produit plus d'un quart des approvisionnements mondiaux en cobalt, essentiellement en provenance du Congo-Kinshasa, qui fournit lui-même 60% de la production mondiale.

Congo-Kinshasa

Des inspecteurs de police formés sur les techniques d'investigation en matière de blanchiment des capitaux

Trente-sept inspecteurs de l'Escadron de lutte contre la Criminalité Economique et Financière de la Police… Plus »

Copyright © 2018 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.