15 Juin 2018

Angola: Substitution à Soyo de 300 km d'un oléoduc de la société pétrolière "Somoïl"

Soyo — Une canalisation pour le transport à distance de pétrole brut, sur laquelle opérait la Compagnie Angolaise de Pétrole "Somoil", a été substituée sur une distance de 300 km, dans la ville de Soyo, province de Zaire, car l'oléoduc était déjà dans un état obsolète.

C'est ce qu'a fait savoir vendredi à Soyo le directeur des opérations de la Somoïl, José Maria, précisant que les travaux de réparation, effectués au cours des 10 dernières années, visaient à éviter l'écoulement de l'or noir.

La réfection a été faite plus exactement sur l'oléoduc qui relie les bases pétrolières de Kinfukena à celles de Pangala, dans la localité de Kitona, aux alentours de la ville pétrolifère de Soyo, a-t-il expliqué, rappelant que des fissures avaient été enregistrées sur le pipeline en mars 2018, provocant un écoulement de 105,84 barils de pétrole.

Les travaux de remplacement d'oléoduc ont débuté en 2008, année à laquelle la Somoïl avait assumé la responsabilité d'opérer dans les bases de Kitona et de Pangala, abandonnées par une Compagnie pétrolière française, a-t-il souligné.

"Nous sommes engagés dans la rénovation des canalisations qui ont assez vieilli, en vue d'améliorer davantage les niveaux d'opération, protéger l'environnement et garantir la sécurité à la population", a-t-il ajouté.

Rappelant les dommages causés à l'environnement par l'écoulement de pétrole dans la région durant la guerre en Angola, le responsable a indiqué que des efforts étaient actuellement conjugués pour en mitiger les impacts négatifs.

Angola

Une réunion des ministres du Commerce définit les secteurs prioritaires de la ZCLCA

La 7ème réunion des ministres africains du Commerce (AMOT), qui se tient au Caire (Égypte), a… Plus »

Copyright © 2018 Angola Press Agency. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.