15 Juin 2018

Angola: La loi sur les jours fériés rentre à l'hémicycle

Luanda — Les journées du 15 janvier et du 23 mars pourront devenir des fériées nationales si le Parlement approuve la proposition de loi portant changement de la loi sur les fériés nationaux, locaux et les dates de célébration au niveau national.

Ce texte d'initiative du Gouvernement sera voté dans la généralité à la prochaine plénière de l'Assemblée Nationale prévue le 21 juin en cours. Actuellement, le 15 janvier et le 23 mars sont considérés à peine dates de célébration nationale.

A cet effet, les députés des commissions de l'Administration de l'Etat, du Pouvoir local et des questions constitutionnelles et juridiques de l'hémicycle ont voté, mardi, le rapport dans la généralité , la proposition de loi d'amendement à la loi des fériées nationaux, locaux et les dates de célébration nationale par 17 voix en faveur, aucune contre et trois abstentions.

Le document vise à changer la loi 10/11, du 16 février, décret sur les fériés nationaux et dates de célébration nationale ainsi qu'ajouter le 15 janvier (journée de l'ancien combattant et Vétéran de la patrie) et le 23 mars (journée de la bataille de Cuito Cuanavale) comme fériés nationaux.

Malgré l'approbation du rapport conjoint, le député José Katchihungo (Unita) a affirmé que le 23 mars proposée pour la journée de la Bataille de Cuito Cuanavale « ne reflète pas la volonté de la majorité des angolais ».

Selon lui, en cette phase politique du pays, les autorités devaient plus se concentrer sur les questions qui unissent les angolais.

Pour le président du groupe parlementaire du parti d'opposition CASA-CE, André Mendes de Carvalho, le 15 janvier devait être férié national, puisqu'il fait partie du processus du début de la lutte armée de libération Nationale, à part le 04 février 1961 et le 25 mai (journée de l'Afrique).

De son côté, le député João Pinto, du MPLA, a corroboré avec la suggestion de la CASA-CE relativement à la journée de l'Afrique même s'il évoque les questions économiques.

Actuellement sont considérés fériés nationaux, le 1èr janvier (Nouvel an), 4 février (début de la lutte armée de libération Nationale), 13 février (Carnaval, férié qui peut changer de jour), 4 avril (journée de paix), 30 mars ( vendredi saint, férié qui peut changer de jour), 01èr mai (journée Mondiale du travail), 17 septembre (journée du héro national), 02 novembre ( jour des morts), 11 novembre (jour de l'Indépendance nationale) et le 25 décembre (Noel).

Dans l'actuelle loi, les dates ci après sont considérées célébration nationale : 4 janvier (jour des Martyrs de répression coloniale), 15 mars (jour de l'ancien combattant et vétéran de la patrie), 2 mars (journée de la femme angolaise), 15 mars (jour de l'expansion de la lutte armée et de libération nationale), le 23 mars (journée de la Bataille de Cuito Cuanavale), le 14 avril (journée de la Jeunesse angolaise), 25 mai (jour de l'Afrique), le 1èr juin (journée internationale de l'Enfant) et le 10 décembre (journée internationale des Droits humains).

A la même réunion, les commissions de travail spécialisées ont également voté avec 22 voix pour, aucune contre et sans abstention, le rapport conjoint sur l'élection d'un auditeur unique de l'entité régulatrice de communication Sociale, António Vieira Eusébio, désigné par le Président de la République.

Angola

Le pays renforce la coopération avec INTERPOL

Une délégation angolaise conduite par le ministre de l'Intérieur, Ângelo da Veiga Tavares,… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Angola Press Agency. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.