Afrique: Coupe du monde "Russie 2018" - L'Egypte et le Maroc se sont déjà mis la pression

Photo: FIFA
Egypt national team.

Le plus "vieux" continent est rentré de la plus mauvaise des manières dans la Coupe du monde «Russie 2018». Opposés respectivement à la "Celeste" de l'Uruguay et aux modestes iraniens, les Pharaons du Nil, privés de Mohamed Salah et les Lions de l'Atlas ont plié l'échine.

Si pour le onze égyptien, l'adversaire était de taille, les coéquipiers d'Essam Al Hadary ont longtemps tenu en échec la "Celeste" avant de sombrer dans les ultimes minutes d'une rencontre au cours de laquelle les hommes du sélectionneur Hector Cuper auront montré que l'espoir est permis. A l'opposée, le Maroc d'Hervé Renard s'est montré bien trop fébrile face à une moyenne formation iranienne.

Deux défaites qui seront forcément lourdes de conséquences quand on sait que devant l'Egypte se dresse la Russie, le pays hôte qui n'est certes pas un foudre de guerre mais qui campe déjà sur une victoire aux dépens de l'Arabie Saoudite (5-0), et qui voudra forcément assurer sa qualification face aux Pharaons au cours de leur seconde sortie, prévue pour le mardi 19 juin 2018.

Pour le Maroc, l'heure du compte à rebours a déjà sonné. Dans le groupe B, les places seront très difficiles à prendre avec des cadres de la Coupe du monde comme le Portugal et l'Espagne.

Pour espérer être dans la course pour une probable deuxième place du groupe B, Younès Belhanda et ses coéquipiers doivent plus que jouer pour dominer le Portugal de Cristiano Ronaldo, le mercredi 20 juin à Sotchi.

Une probabilité qui reste possible. Mais en même temps que les hommes de Renard se projetteront dans le sens de la victoire, il faudra une défense très hermétique pour museler ce "génie" de Cristiano Ronaldo, capable de déboulonner n'importe quelle défense.

Le Madrilène est bien rentré dans la compétition avec un triplé. Insatiable de buts, il pourrait bien récidiver face à la formation royale du Maroc.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.