16 Juin 2018

Libye: Au moins 34 morts dans des affrontements dans le croissant pétrolier

Photo: RFI
Vue du port pétrolier de Ras Lanouf, en Libye, le 11 janvier 2017.

Tripoli — Au moins 34 personnes ont trouvé la mort dans les dernières 48 heures au cours d'affrontements dans la région du croissant pétrolier en Libye entre des terroristes et l'Armée nationale libyenne (ANL), a indiqué vendredi une source militaire.

Parmi les morts, on dénombre 14 soldats et au moins 20 terroristes, a expliqué un officier de l'ANL .

"Le nombre de terroristes tués pourrait être plus élevé car il y avait probablement des dizaines de terroristes sur les lieux qui ont été frappés lors d'un raid aérien ce soir. Ils ont été évacués rapidement et nous n'avons trouvé que les carcasses de leurs véhicules armés", a-t-il ajouté.

Une coalition terroriste appelée Brigades de défense de Benghazi (BDB) a lancé jeudi une offensive sur cette région située à environ 500km à l'est de la capitale, Tripoli, s'affrontant avec les forces armées.

La compagnie pétrolière libyenne National Oil Corporation (NOC) a évacué tous ses employés de la région, où un état de force majeure a été déclaré dans les deux principaux terminaux pétroliers. Elle a annoncé que l'offensive de ce groupe avait causé une perte de 240.000 barils de brut.

Libye

11 chaînes de télévision interdites dans l'est du pays

Reporters sans frontières (RSF) réclame des explications au gouvernement intérimaire, basé… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.