16 Juin 2018

Mali: Médecins du Monde Belgique suspend ses activités dans la région de Ménaka

L'organisation Médecins du Monde Belgique a suspendu depuis une semaine ses activités jusqu'à nouvel ordre dans la région de Ménaka au Mali. L'ONG a pris cette décision après un cambriolage intervenu il y a 8 jours dans les bureaux de l'organisation.

Médecins du Monde Belgique a constaté depuis plusieurs mois une dégradation du climat sécuritaire dans la région de Gao et de Ménaka. Mais un cambriolage violent avec du vandalisme, en pleine ville, c'est la première fois que l'organisation vit cela. Elle a donc décidé de réévaluer la situation. Depuis une semaine, son personnel de Ménaka n'effectue donc plus aucun déplacement.

« Il n'y a plus de sortie de véhicule en dehors de Ménaka et plus d'approvisionnement ou de visite de supervision dans les différents centres de santé, explique Stéphane Heymans, directeur des opérations de Médecins du Monde Belgique.

Notre pharmacie est toujours ouverte pour les centres de santé mais à eux-mêmes d'aller chercher les médicaments. Le personnel reste pour reconstruire le bureau et resécuriser, et surtout il y a deux personnes qui sont parties justement pour revoir toutes les autorités, recomprendre un peu le signal de cet évènement et essayer de l'expliquer et voir ce qu'on fait pour la suite. »

En attendant la reprise des activités de Médecins du Monde, par solidarité les autres ONG qui travaillent dans la ville de Ménaka ont aussi suspendu leurs activités cette semaine.

Mali

Les Aiglons du Mali prennent une option à Yaoundé

Sans complexe, les U20 maliens ont imposé un (1-1) à Yaoundé face à une équipe… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.