16 Juin 2018

Afrique: La Chine lance le projet « Accès à la télévision par satellite dans dix mille villages africains »

Le projet, lancé officiellement le 15 juin au Burundi, a été confié à la société Startimes software technology afin d'installer des téléviseurs dans les lieux publics.

Le projet ambitionne de rendre accessible la télévision par satellite dans dix mille villages africains, dont trois cents au Burundi et cinq cents en Côte d'Ivoire. Ces téléviseurs seront installés dans les écoles, les hôpitaux et d'autres centres de rassemblement.

Le ministre burundais de la Communication et des médias, Serge Ndayiragije- qui a présidé la cérémonie- s'est dit heureux de constater que cette initiative visant à aider les ménages « les moins nantis à accéder à la télévision » nationale et internationale, poursuivait l'objectif de « désenclaver la population » afin de rendre effectif l'accès universel à l'information.

« Le projet d'accès à la télévision satellitaire dans des villages burundais n'est pas à mes yeux un projet comme les autres, car il revêt quelques particularités allant directement à l'intérêt de la population rurale », a, pour sa part, souligné l'ambassadeur chinois.

Grâce à ce projet, a-t-il explicité, la population burundaise bénéficiera « des dividendes de la coopération agissante » entre la Chine le Burundi, acquerra des informations utiles sur le monde et bénéficiera également des « impacts positifs » de ce projet dans son cadre de vie au quotidien.

Côte d'Ivoire : cinq cents villages ciblés

La Chine appuie, à hauteur de dix millions de dollars américains, l'accès à la télévision par satellite pour cinq cents villages de Côte d'Ivoire.

« Le projet va permettre à un plus grand nombre de personnes vivant dans des villages ivoiriens d'avoir accès à des programmes plus variés par satellite, d'avoir plus de divertissements, d'être connectés avec l'actualité mondiale et même de regarder des programmes chinois, renforçant la connaissance sur la culture chinoise et par là, la compréhension ainsi que la confiance mutuelle entre les deux peuples », a indiqué Tang Weibin, ambassadeur de Chine en Côte d'Ivoire.

« Les relations sino-ivoiriennes sont à leur meilleur moment historique depuis trente-cinq ans », a relevé le diplomate chinois qui espère que dans le futur, les relations entre les deux pays se renforceront davantage.

« Après trente-cinq ans, les relations sino-ivoiriennes s'imposent comme un modèle de coopération Sud-Sud fondé sur l'esprit du gain mutuel, de la solidarité et de l'amitié entre les peuples », a indiqué le ministre ivoirien des Affaires étrangères, Marcel Amon-Tanoh.

Le projet s'inscrit dans le cadre du programme de coopération culturelle et interpersonnelle sino-africaine, l'un des dix programmes phares de la coopération entre la Chine et l'Afrique annoncés en 2015 par le président chinois, Xi Jinping, lors du sommet du Forum sur la coopération sino-africaine tenu à Johannesburg.

Afrique

Ligue des champions - Tous les résultats de la 3è journée

Le continent a vibré mardi au rythme de la 3è journée de la phase de groupes de la Ligue des… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.