17 Juin 2018

Bénin: L'UE salue l'abolition de la peine de mort dans le pays

Photo: Amnesty International
Peine de mort

Cotonou, Bénin — L'Union européenne (UE) salue l'adoption par les députés béninois du nouveau Code pénal dont l'une des dispositions abolit la peine de mort, à travers une déclaration de l'institution rendue publique à Cotonou.

'L'Union européenne félicite le Bénin pour cette réalisation, qui envoie un signal fort aux autres pays du monde, contribuant à l'abolition progressive de la peine de mort en Afrique et aidant à imposer un moratoire mondial sur les exécutions », indique cette déclaration.

L'Union européenne se dit « fermement opposée à la peine de mort en toutes circonstances et la considère comme un châtiment cruel, inhumain et dégradant et une violation du droit à la vie. La peine de mort n'a pas d'effet dissuasif sur le crime et représente un déni inacceptable de la dignité humaine. Elle rend irréversibles les erreurs inévitables dans tout système juridique », poursuit la déclaration.

« Le droit de chacun à la vie a été universellement affirmé dans l'article 3 de la Déclaration universelle des droits de l'homme, dont le 70ème anniversaire est célébré cette année, et réaffirmé dans d'autres instruments internationaux, notamment le Pacte international relatif aux droits civils et politiques », a rappelé l'UE.

Le Bénin, rappelle-t-on, a adhéré, en 2012, au deuxième Protocole facultatif du Pacte, qui vise à abolir définitivement la peine de mort et n'a pas procédé à des exécutions depuis 1987.

Le nouveau Code pénal béninois supprime, se réjouit-on, toute référence à la peine de mort.

Bénin

Le gouvernement veut financer le sport via les entreprises

Le gouvernement béninois veut financer le sport via les entreprises du pays. Et ce projet tient à… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Infos Plus Gabon. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.