18 Juin 2018

Mali: Le gouvernement adopte des textes relatifs à la zone de libre échange

Au Mali, on avance dans la mise en œuvre de la ZLEC. D'ailleurs, sur le rapport du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, le Conseil des Ministres a adopté des projets de texte relatifs à la ratification de l'accord portant création de la zone de libre-échange continentale africaine, adopté par le 10ème Sommet extraordinaire de l'Union africaine, tenu à Kigali, le 21 mars 2018.

Selon le communiqué officiel, l'accord portant création de la zone de libre-échange continentale africaine vise à faciliter les échanges infra-africains en supprimant les barrières douanières afin d'augmenter les flux de marchandises et de services et de promouvoir la création de richesse au sein du continent africain.

La zone de libre-échange concernera la création d'un marché unique de 1 milliard 200 millions de personnes, représentant un produit intérieur brut de 2 500 milliards de dollars US dans l'ensemble des Etats membres de l'Union africaine.

Elle inclura les huit marchés intégrés régionaux dont le marché commun de l'Afrique orientale et australe, la Communauté d'Afrique de l'Est, la Communauté de Développement d'Afrique australe, la Communauté économique des Etats de l'Afrique centrale, la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest, l'Union du Maghreb et la Communauté des Etats sahélo-sahariens.

L'accord portant création de cette zone fut signé par quarante-quatre (44) Etats membres de l'Union africaine dont le Mali. La ratification de cet accord est une étape nécessaire pour son entrée en vigueur au Mali.

Mali

Les Aiglons du Mali prennent une option à Yaoundé

Sans complexe, les U20 maliens ont imposé un (1-1) à Yaoundé face à une équipe… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Le journal de l'économie Malienne. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com).

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.