17 Juin 2018

Congo-Kinshasa: Ministère des Affaires Etrangères - Augustin Wanga Mubu fait découvrir à son équipe les merveilles de DAIPN

Les agents de l'Inspection, Postes diplomatiques et Consulaires du Ministère des Affaires Etrangères et intégration régionale ont organisé, samedi 9 juin 2018, une visite guidée à DAIPN, sous la férule de M. Augustin Wanga Mubu, l'Inspecteur général des postes diplomatiques et consulaires.

Avec leur statut de diplomates appelés à coopérer avec le monde extérieur, les organisations internationales, Augustin Wanga Mubu a souligné qu'il faudrait, dans l'élan de la révolution de la modernité, vision phare du Chef de l'Etat, Joseph Kabila, que les agents de l'Inspection, Postes diplomatiques et Consulaires du Ministère des Affaires Etrangères et intégration régionale s'imprègnent des efforts du Gouvernement, entre autres dans le domaine de l'agriculture et élevage, en vue de les partager avec leurs partenaires bilatéraux et multilatéraux.

Avec le projet DAIPN, l'Inspecteur général Wanga est convaincu que le peuple congolais peut être bien nourri avec des produits frais. Sur place, les agents de l'inspection, postes diplomatiques et consulaires ont visité des pavillons de cet espace de 250 m3 où on y loge 3 milles poussins avec une température de 28 degrés. Là, il y a des races améliorées. Selon M. Léon MEPUA, Ingénieur agronome de cet espace présidentiel, tous les poussins sont importés. Et, pour leur alimentation, ces poussins consomment 30 grammes par jour et après 42 jours, ils peuvent être consommés. Outre la visite des poussins, ces agents ont également visité le pavillon où loge le poulet de ponte destiné à pondre et ils sont allés du côté de l'agriculture là où il y a la culture de légumes tels que le poivron, le concombre et les choux fleurs.

Très satisfaite de la visite, Mme Esther Walo, Chef de division Europe, a souligné que la RDC regorge beaucoup de potentialités en matière de l'agriculture. D'où, martèle-t-elle, l'Etat congolais doit appuyer sur l'accélérateur dans le domaine de l'agriculture, à travers DAIPN, pour nourrir toute la ville de Kinshasa.

Pour M. Pierrot OTOKO ASHEMA, Chef de bureau Amérique, l'espace de DAIPN est très vaste, mais la production est moindre faute d'appareils pour élever les poussins sur place en lieu et place d'importer. Ce qui est une perte pour DAIPN. Toutefois, M. Pierrot OTOKO pense que l'Etat doit donner un coup de pousse pour que DAIPN soit à la hauteur afin d'inonder Kinshasa par les produits DAIPN.

"Après DAIPN, nous avons beaucoup de chose. C'est un programme que nous sommes en train d'exécuter au-delà de notre travail en tant que Inspecteur des postes diplomatiques, et nous sommes aussi diplomates. Et là, nous sommes les yeux du gouvernement parce que nous sommes en tout cas en contact avec les partenaires étrangers et les diplomates d'autres pays", a précisé M. Augustin Wanga Mubu. Et d'ajouter qu'il y a une conférence qui sera focalisée sur la gestion et inspection des Ambassades hollandaises qui sera animée par une dame diplomate de l'Ambassade des Pays-Bas à Kinshasa.

A la fin du mois de juin, indique M. Augustin Wanga Mubu, il y aura un séminaire de formation de mise à niveau au profit des attachés financiers qui sont les missions diplomatiques à l'étranger.

Congo-Kinshasa

Incendie de 2O % de matériels électoraux, la CENI prise dans le piège de l'opposition

L'incertitude s'installe à 8 jours des élections en République démocratique du Congo. Ce… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 La Prospérité. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.