18 Juin 2018

Afrique: Maâloul - "La Tunisie n'a pas de grandes stars, mais...."

Le Mondial des Aigles de Carthage débute ce lundi à 18h GMT par le grand examen d'anglais qui n'est pas sans rappeler de vieux souvenirs. Deux au juste.

D'abord, le match amical du 2 juin à El Menzah, près de Tunis où les Aigles de Carthage ont tenu en échec les British de Gascoigne, Platt, Lineker... (1-1) sur un exploit d'Abdelhamid Hergal, le talentueux milieu offensif du Stade Tunisien, un club mythique de la banlieue de Tunis. L'Angleterre se préparait alors à rejoindre son camp de base, à Bari, en Italie pour le Mondial 1990 duquel la Tunisie était absente.

Ensuite, la confrontation de la première journée du Mondial français 1998, un certain 15 juin au stade Vélodrome de Marseille. Tout à fait logiquement, les copains d'Alan Shearer et Paul Scholes, buteurs à la 43e et 89e minutes ont disposé des Nord-Africains (2-0).

Revanche en l'air, donc du côté de Volgograd où le rapport des forces paraît moins déséquilibré compte-tenu des grands progrès réalisés par la Tunisie, ce qui en fait la première nation africaine au classement mondial FIFA où elle campe à la 21e place, après avoir pris un flatteur 14e rang au classement publié au mois de mai dernier. D'ailleurs, le sélectionneur des Three Lions, Gareth Southgate, n'a pas tari d'éloges sur le compte des Aigles, ce qui, on en convient est toujours de bonne guerre.

Nabil Maâloul, l'entraîneur de la Tunisie, ne se laisse pas bercer par ce genre de sérénades. Roublard, il botte en touche et met la pression sur les copains de Keane.

"L'Angleterre reste la seule sélection au Mondial 2018 dont les joueurs évoluent dans un même championnat, ce qui a le don de faciliter la tâche à son sélectionneur pour composer une équipe homogène, observe-t-il. On respecte l'adversaire, mais on ne le craint pas pour autant. Car, nous aussi, nous avons nos propres armes. Il s'agit de les mettre en oeuvre afin de réussir un résultat positif de nature à renforcer le capital confiance des joueurs et conforter nos chances de qualification au second tour qui reste notre objectif".

Lors de sa conférence de presse tenue à Volgograd deux jours avant le baptême de feu de ses joueurs, Maâloul a insisté sur les atouts des siens.

"Nous ne comptons pas de grandes stars parmi notre effectif, certes, mais nous disposons d'un groupe homogène et solidaire. Youssef Msakni est la star de la sélection. Maintenant qu'il s'est blessé et a déclaré forfait pour tout le Mondial, désormais, tout le monde parle de Wahbi Khazri comme étant notre meilleur joueur. Mais tout cela n'est pas vrai. Dans notre effectif, il n'y a pas de joueur meilleur que l'autre, la priorité allant aux joueurs les plus en forme".

"Notre meilleur atout actuellement, c'est l'entente entre les joueurs. Le collectif et l'esprit de solidarité, aussi. Nous sommes prêts à relever le défi et déterminés à apporter la joie aux Tunisiens. Dans ce premier match qui est toujours très important, nous allons tenter de confirmer les progrès afin de passer au deuxième tour pour la première fois de l'histoire de notre football. Nos chances sont en tout cas réelles", ajoute le patron des Aigles.

Celui-ci va compter sur un axe défensif composé du tandem Meriah-Syam Ben Youssef. La grosse interrogation accompagne le milieu de terrain Mohamed Amine Ben Amor, jugé pas encore à cent pour cent de ses moyens et qui n'a pas disputé la série des matches-tests des mois de mai et juin.

L'ancien Etoilé serait suppléé par Fakhreddine Ben Youssef qui occupera le côté droit de l'attaque.

Enfin, rétablis, Ali Maâloul et Wahbi Khazri occuperont en revanche leurs postes habituels côté gauche de l'arrière-garde, et à la pointe de l'attaque.

La Tunisie arrachera-t-elle sa seconde victoire dans une Coupe du monde qui se fait vraiment trop attendre puisque le seul succès a été à l'occasion de la première apparition au Mondial, le 2 juin 1978 à Rosario, en Argentine contre le Mexique (3-1).

La formation probable de la Tunisie face à l'Angleterre est la suivante:

Moez Hassène- Dylan Bronn, Ali Maâloul, Syam Ben Youssef, Yassine Meriah- Ferjani Sassi, Elyès Skhiri, Naim Sliti, Anis Badri- Fakhreddine Ben Youssef, Wahbi Khazri.

Notons que l'arbitre de la rencontre Tunisie-Angleterre comptant pour la première journée du groupe "G" sera le Colombien Wilmar Rolda.

L'autre rencontre du groupe "G" mettra aux prises la Belgique et le Panama, lundi à 16h à Sotchi.

Afrique

CAN 2019 - L'Egypte prête à sauver la CAF ?

À la suite du retrait du Cameroun de l'organisation par la Confédération africaine de football… Plus »

Copyright © 2018 Confederation of African Football. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.