18 Juin 2018

Sénégal: Plaidoyer pour une harmonisation de l'enseignement donné par les organisations religieuses

Dakar — L'Etat sénégalais doit amener les organisations religieuses à harmoniser leur enseignement, a suggéré, lundi à Dakar, L. Priscilla Hall, du bureau de la National Bar Association (NBA).

"Aux Etats-Unis, l'Etat a un standard d'éducation imposé à toutes les religions", a-t-elle rappelé lors d'une visite à l'Agence de presse sénégalaise (APS), plaidant pour que l'Etat sénégalais puisse faire en sorte que les organisations religieuses adoptent "un même système éducatif pour tous les enfants".

Des membres de la NBA, l'équivalent américain de l'Ordre national des avocats, effectuent un séjour de quatre jours à Dakar. Au nombre de 64, ces avocats, qui se sont déjà rendus au Ghana, sont au Sénégal pour des rencontres d'information et de prise de contact.

"Lors de notre rencontre avec la RADDHO [Rencontre africaine pour la défense des droits de l'homme], il a été [remarqué] que le problème du Sénégal demeure l'éducation des enfants", a-t-elle indiqué.

Selon elle, cette situation serait liée au fait qu'un grand nombre de famille n'aurait pas très souvent conscience de l'importance de l'éducation des enfants.

"Il y a une demande forte en éducation que l'Etat est en train de prendre en charge", a quant à lui rassuré le directeur général de l'Agence de presse sénégalaise (APS), Thierno Birahim Fall.

Il a aussi ajouté que ce sont des "problèmes sociologiques" qui expliquent l'existence d'une éducation non formelle dans certaines zones rurales du Sénégal.

Sénégal

Le nombre d'établissements de crédit agréés passe à 144 dans l'UMOA

Le nombre d'établissements de crédit agréés dans l'Union a augmenté de six (6)… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Agence de Presse Sénégalaise. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.