19 Juin 2018

Maroc: Fayçal Fajr - On n'a qu'une chose en tête, gagner le prochain match

Photo: Screenshot
Morocco versus Portugal.

Malgré la défaite d'entrée face à l'Iran, le Onze national se veut décidé à préserver une attitude positive afin d'entrevoir la suite du Mondial russe sous de bons auspices. C'est ce qui ressort d'ailleurs des déclarations de l'international marocain Fayçal Fajr lors d'un point de presse tenu dimanche à Voronej, lieu de résidence de l'EN.

Pour Fayçal Fajr, il est difficile d'oublier la contre-performance enregistrée lors du match inaugural mais il faut passer l'éponge au plus vite, avant d'ajouter qu' «on n'est pas abattus mais on est frustrés. On a raté un joker, sauf que l'on ne va rien lâcher».

A l'instar de l'ensemble du groupe, le sociétaire du club espagnol de Getafe continue d'y croire, tonnant qu' «on a perdu une bataille mais pas la guerre. On n'est pas morts et on n'a qu'une chose en tête, c'est de gagner ce match contre le Portugal», rapporte le site officiel de la Fédération Royale marocaine de football, frmf.ma

A ce propos, «le match de mercredi sera très difficile devant une très grande équipe du Portugal mais nous sommes nous aussi une grande équipe. Nous savons que le Portugal compte dans ses rangs les meilleurs joueurs du monde, mais nous sommes une bonne équipe et nous donnerons le meilleur de nous-mêmes pour procurer de la joie à tout un pays. Nous aurons notre mot à dire et nous allons le montrer sur le terrain », a souligné Fayçal Fajr aucunement intimidé par le standing de l'adversaire et de ses stars, à commencer par le Ballon d'or, Cristiano Ronaldo. Qui, d'après Fajr, est sans nul doute «un grand joueur, mais nous savons comment le stopper en défendant à fond. Moi je n'aime pas parler hors du terrain, mais pour ce qui est de la réponse, elle sera donnée par nos défenseurs expérimentés le jour J ».

Au sujet de l'ambiance qui règne au sein de l'équipe, Fajr n'a pas trouvé mieux que le qualificatif «formidable». Et de surenchérir : « On a un groupe qui vit très bien ce moment qu'on a attendu depuis 20 ans. On n'a qu'une seule envie, celle de défendre dignement les couleurs nationales».

Fayçal Fajr a terminé sa conférence par lancer un message au public marocain l'invitant à ne pas s'acharner sur Aziz Bouhaddouz, buteur contre son camp lors du premier match, rappelant qu' «on est là pour lui remonter le moral, car ce genre de chose arrive dans le football. On perd et on gagne ensemble».

A noter que le match du Maroc contre le Portugal, comptant pour la seconde journée du groupe B, est prévu ce mercredi à partir de 13 heures au stade Loujniki à Moscou, sachant que l'EN s'est envolée hier à bord d'un avion spécial pour la capitale russe après avoir effectué lundi matin une séance d'entraînement de 90 minutes consacrée aux ultimes retouches, lit-on sur le site de la FRMF.

Le deuxième match de cette poule devant opposer l'Iran à l'Espagne aura lieu à 16 heures à Kazan Arena. Quant à la troisième rencontre de l'équipe nationale, elle est programmée le 25 courant face à l'Espagne au stade Kaliningrad.

André Silva : Le Portugal est plus fort que le Maroc

"Je pense que le Portugal est plus fort que le Maroc, si on compare les deux équipes", a expliqué lundi l'avant-centre portugais André Silva, tout en avertissant que "ce ne sera pas un match facile" contre son futur adversaire dans le groupe B du Mondial-2018.

"Je ne suis pas en train de dire que cela va être facile, nous devons respecter toutes les équipes, il n'y a pas de match facile en Coupe du Monde", a observé l'attaquant du Milan AC, qui était remplaçant lors du premier match du Portugal contre l'Espagne (3-3) mais pourrait être titulaire lors du match suivant. "Tout le monde connaît le Maroc, on sait que la plupart des joueurs sont nés en Europe et le match contre l'Iran aurait pu avoir un résultat différent" (défaite 1-0 du Maroc sur un but contre son camp en fin de match), a expliqué Silva, qui "ne pense pas que le Portugal soit un favori pour la Coupe du Monde". "Nous pensons seulement à gagner le prochain match, face à un adversaire très difficile". Interrogé sur son capitaine Cristiano Ronaldo, auteur d'un triplé face à la Roja, le Rossonero a expliqué qu'il s'agissait "d'un grand honneur de jouer avec lui, il est le meilleur joueur du monde, la relation se fait naturellement et il nous rend les choses plus simples. Je suis heureux d'être dans la même équipe que lui."

"C'est notre capitaine, quand il a besoin que je fasse quelque chose je suis toujours là et quand j'ai besoin de lui il est à mes côtés", a encore expliqué l'attaquant de 22 ans.

Maroc

Un journaliste condamné sur la base d'accusations douteuses

Un tribunal marocain a condamné un journaliste de renom à trois ans de prison sous l'accusation douteuse… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Libération. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.