19 Juin 2018

Cameroun: Edéa - Le vivre ensemble selon la Sanaga-Maritime

Le département a célébré l'intégration nationale dimanche sous la houlette de Jean Ernest Ngalle Bibehe, ministre des Transports.

En 2017, seule Edéa était concernée. Pour 2018, c'est tout le département de la Sanaga-Maritime qui s'est mobilisé pour la 2e édition des journées du vivre ensemble. Une initiative de Jean Ernest Ngalle Bibehe, ministre des Transports, qui a occupé la ville-lumière pendant deux jours, les 16 et 17 juin 2018. Ainsi, après un meeting à la maison du parti d'Edéa et un grand spectacle gratuit au stade municipal samedi, les communautés du département se sont rassemblées pour la grand-messe le lendemain, dimanche.

Cette cérémonie de célébration du vivre ensemble, le 17 juin, a vu la participation, en plus de la population et de l'élite de la Sanaga-Maritime, de plusieurs hautes personnalités de la République, venues de la région du Littoral et au-delà. C'est le cas de Laurent Esso, ministre d'État, ministre de la Justice, garde des Sceaux. Ou encore du ministre, Secrétaire général adjoint de la présidence de la République, Elung Paul Che.

A leurs côtés, d'autres chefs de départements ministériels comme le Pr. Narcisse Mouelle Kombi, ministre des Arts et de la Culture, Jean-Claude Mbwentchou, ministre de l'Habitat et du Développement urbain, Bidoung Mkpatt, ministre des Sports et de l'Education physique etc. Présent également, le gouverneur du Littoral, Samuel Dieudonné Ivaha Diboua.

Ensemble, ils ont assisté à la bénédiction des solennités par Mgr Jean Bosco Ntep, évêque d'Edéa, avant le passage des différentes communautés. Centre-Sud-Est, Ouest, Grand Nord, côtière, anglophone ont, au-delà des discours, donné à voir de leur culture, à travers des chants et des danses.

Quant aux allocutions, elles ont tourné autour de la paix, l'unité, la bonne cohabitation, la tolérance, l'absence de rivalités, le dialogue, le respect des différences, le respect des autres, l'importance de la diversité et de la richesse humaine dans le développement du département en particulier et du pays en général...

Dans la même veine, le ministre Ngalle Bibehe a rappelé que « la Sanaga-Maritime a su rester un lieu de brassage des populations vivant dans l'harmonie et la cohésion sociale. Nous partageons les mêmes interrogations, les mêmes doutes, les mêmes espoirs. » Il a aussi appelé à la culture de la paix.

En résumé, les habitants du département et même du pays doivent se retrouver autour de valeurs communes, se focaliser sur ce qui les unit.

A côté de cette volonté de magnifier le vivre ensemble, plusieurs appels à la candidature du chef de l'Etat Paul Biya à la prochaine élection présidentielle ont été lancés lors de la cérémonie. Entre autres celui de la communauté anglophone et un autre des forces vives de la Sanaga-Maritime.

Cameroun

Qui remportera l'Ecran d'or ?

Après une semaine d'activités et de compétition, le rideau tombe ce soir à Yaoundé… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.