19 Juin 2018

Tunisie: A la rencontre du meilleur du cinéma italien contemporain

«Fare cinema» prend donc tout son sens avec une programmation entre projections et réflexions autour du faire filmique. L'inauguration, aujourd'hui 19 juin, du cycle, qui aura lieu à la salle Tahar-Cheriaâ de la Cinémathèque, se fera par la projection à 19h00, du film «Ammore e malavita» de Marco et Antonio Manetti, «Une comédie musicale irrévérencieuse qui rend hommage à la vitalité de Naples en parodiant la criminalité».

Le lendemain à la même heure, rendez-vous avec «L'ora legale» du duo comique Ficarra et Picone, «qui dénonce la corruption italienne, un exemple rare d'un cinéma où l'ironie va de pair avec l'engagement social».

Le jeudi 21 juin et avant de passer aux projections l'après-midi, la matinée sera consacrée à un atelier pour les étudiants en design et scénographie de l'Ecole supérieure de l'audiovisuel et du cinéma à Gammarth, sur le thème « Les métiers du cinéma : le scénographe» animé par le professionnel du cinéma italien Umberto Bertacca.

La projection de 21h00 à la Cinémathèque lui sera également consacrée avec le documentaire «Uberto degli specchi» de Marco Mensa et Elisa Mereghetti, qui raconte son parcours professionnel et personnel, ayant collaboré avec les plus grands réalisateurs du cinéma et du théâtre et vivant depuis des années dans une petite ville de Tunisie.

Plus tôt dans la journée, à 19h00, projection de «Una gita a Roma» de Karin Proia, «un film tendre et aventureux, et la découverte de Rome à travers les yeux de deux enfants ».

Le vendredi 22 juin, dernière journée de «Fare cinema», commencera à 10h00 par une table ronde sur les perspectives de coopération cinématographique entre l'Italie et la Tunisie, animée par le réalisateur tunisien Mourad Ben Cheikh, en présence de Habib Mestiri, Habib Attia, Mohamed Challouf, Tarek Ben Abdallah, Amine Messadi, Ginella Vocca, Fabrizio Gifuni, Uberto Bertacca, Francesco Borgia Bronzi, Elisa Mereghetti et Marco Mensa. A 19h00, sera projeté le film de clôture : «Dove non ho mai abitato» de Paolo Franchi, «un élégant mélodrame sur l'inquiétude de la bourgeoisie», en présence de l'acteur Fabrizio Gifuni.

Tunisie

Le match des extrêmes...

Satisfait du rendement collectif et individuel du groupe, notamment lors des deux derniers matchs contre l'ASG à… Plus »

Copyright © 2018 La Presse. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.