19 Juin 2018

Congo-Kinshasa: Plus de 3,5 millions d'enfants vaccinés contre la polio, selon l'UNICEF

Photo: © Shryock/UNICEF
Un enfant vacciné contre la polio

Depuis plusieurs mois, la République Démocratique du Congo (RDC) fait face à une nouvelle épidémie de poliomyélite. Il s'agit d'une épidémie liée au poliovirus dérivé du vaccin, le pays étant officiellement déclaré libre de la circulation du poliovirus sauvage depuis novembre 2015

A ce jour, vingt-six cas de poliovirus dérivés du vaccin ont été confirmés à travers le pays, dont deux dans la Province du Maniema, neuf dans la Province du Haut-Lomami, quatorze dans la Province du Tanganyika, un dans la Province du Haut-Katanga et un dans la Province du Mongala. Si l'épidémie au Maniema semble sous contrôle, elle continue de sévir dans les Provinces du Tanganyika, du Haut-Katanga et du Haut-Lomami. Le risque de propagation aux autres provinces est élevé.

Afin de contrôler l'actuelle épidémie, l'UNICEF soutient le Gouvernement de la RDC dans ses campagnes de vaccination contre cette maladie provoquant des paralysies irréversibles et invalidantes auprès des enfants. « La récente campagne de vaccination qui a eu lieu au mois d'avril et de mai dernier a permis de vacciner 3.672.786 enfants dans les Provinces du Haut-Lomami, du Tanganyika, du Haut-Katanga et du Lualaba », a souligné le Dr Gianfranco Rotigliano, Représentant de l'UNICEF en RDC.

Cette campagne de vaccination succède à cinq autres qui ont été conduites en 2017. L'UNICEF a appuyé la récente campagne de vaccination organisée par le Gouvernement à travers la mise à disposition entre autres de plus de 3,5 millions de doses de vaccin, 2.600 glacières et 6.000 portes-vaccins et l'organisation d'activités de communication et de sensibilisation de la population à la vaccination. L'organisation a déployé 88 spécialistes pour soutenir la campagne de vaccination et la communication pour la vaccination.

« Dans certaines zones de santé, les vaccinateurs continuent à se heurter à des refus. C'est pourquoi la communication envers des populations est essentielle en vue d'obtenir son implication active », a rappelé le Dr Rotigliano. L'UNICEF appuie le travail de communication pour la vaccination à travers des activités plaidoyer adressés aux autorités politiques et aux leaders communautaires et religieux, la diffusion de messages par les médias, la distribution d'affiches et autres supports de communication au sein des communautés ainsi que la formation et mobilisation des relais communautaires.

Ce travail de communication a contribué à diminuer la proportion d'enfants non vaccinés suite aux refus de 35% en décembre 2017 à 11% en mai 2018.

Bien que plus de 3 millions d'enfants aient été vaccinés lors de la récente campagne, un nombre important d'enfants n'est toujours pas protégé contre la polio. Au-delà du refus qui persiste vis-à-vis de la vaccination au sein de certaines populations, de nombreux enfants restent difficilement accessibles pour les services de santé en charge de la vaccination, en raison de l'infrastructure défaillante et de l'insécurité qui génère des mouvements de populations.

Congo-Kinshasa

Prix Nobel de la paix 2018 - Denis Mukwege plaide pour les victimes des violences sexuelles

« Comment construire la paix sur des fosses communes, sans justice ni réparation », a… Plus »

Copyright © 2018 UN News Service. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.