19 Juin 2018

Sénégal: Aliou Cissé, coach des «lions» - «Vous verrez la meilleure équipe du Sénégal»

Le Sénégal est fin prêt, dixit Aliou Cissé ! Face à la presse hier, lundi 18 juin, en conférence de presse d'avant-match, le sélectionneur des Lions a annoncé qu'il mettrait la meilleure formation sénégalaise

PENSEES PIEUSES POUR BRUNO METSU

«Il y a seize ans, j'étais en face de vous avec feu Bruno Metsu, en tant que capitaine de l'équipe nationale (Coupe du monde Corée du Sud-Japon en 2002- Ndlr).

Mes pensées vont à Bruno qui a fait énormément pour notre foot, qui a qualifié pour la première fois l'équipe nationale à une Coupe du monde.

Je la mène pour la deuxième fois. Je sais que de là où il est, il nous regarde. Son énergie nous portera. Je ne peux pas ne pas penser à Bruno. J'ai en ce moment une pensée pieuse pour lui».

SADIO MANE, UN JOUEUR UNIQUE AU SENEGAL

«Sadio, c'est un joueur unique qui n'a absolument rien à voir avec ce qu'on a connu dans l'histoire. Il a son style propre à lui. Tout ce qui lui arrive depuis deux, trois ans est extraordinaire. Mais, il n'a pas changé. Il est aussi humble que quand je l'ai connu en 2012 aux JO.

Il est respectueux envers ses coéquipiers, envers les dirigeants, envers son staff. Il peut apporter énormément au Sénégal. Maintenant, cette équipe n'est pas constituée seulement autour de lui. Ses coéquipiers sont là. Même s'il devait apporter ce qu'on attend de lui.

Sadio fait partie des meilleurs joueurs au monde. Je ne peux pas dire que c'est le meilleur. Il joue dans un grand club comme Liverpool. Il est dans les tablettes des meilleures équipes. Il n'y a pas de plan pour le tenir, il peut faire la différence à tout moment».

COACH AFRICAIN, JE N'AIME PAS CE DEBAT

«Effectivement, je suis le seul entraîneur noir de ce Mondial. Mais j'avoue que ce sont des débats qui me gênent. Le foot est universel. Je crois que la couleur de peau a peu d'importance mais c'est bien de le constater. Il y a des entraîneurs de qualité sur le continent, il y a une nouvelle génération qui a envie de se faire sa place dans ce foot.

Je pense à des gens comme Florent Ibenge qui réussit un travail exceptionnel avec la République démocratique du Congo. On veut montrer qu'au-delà d'avoir un passé de footballeur, on est aussi des tacticiens. Nous avons le droit de faire partie du gratin des entraîneurs internationaux».

FORFAIT DE SALIOU CISS «

L'essentiel, c'est le match de demain (aujourd'hui, Ndlr). L'équipe est au complet. Saliou a eu un bobo à la jambe. Mais quand j'ai donné les 23 joueurs, il y avait 4 réservistes. Adama Mbengue en fait partie même s'il pouvait faire partie des 23. Il me semble qu'il est prêt.

Maintenant, rentrer dans une compétition est important mais pas décisif. (... ) Je pense que nous allons faire un bon match. Le Sénégal, que tout le monde connait, a des arguments à faire valoir.

On jouera sans complexe». ONZE DE DEPART ? «Le onze de départ, je ne vais pas vous le donner maintenant. Mais rassurez-vous, demain (aujourd'hui, Ndlr), vous verrez la meilleure équipe du Sénégal. On est ensemble depuis trois ans. Il n'y a pas de débat individuel».

DEFAITES DES PAYS AFRICAINS

«Les trois représentants d'Afrique (Egypte, Maroc, Nigeria. En plus de la Tunisie qui s'est incliné devant l'Angleterre ce lundi, Ndlr) ont perdu leur match mais ces défaites ne peuvent pas constituer de pressions supplémentaires pour nous. On a des certitudes, un passé qui remonte à trois ans. Sortir et se qualifier.

Maintenant, un premier match, ce n'est jamais décisif. Le passé nous a montré qu'on pouvait perdre le premier et finir champion du monde. Quant à la question de savoir, ça fait quoi de travailler sous les ordres d'Aliou Cissé, il faut le demander aux joueurs. Depuis trois ans, nous sommes ensemble.

Cela n'a pas été souvent facile mais les résultats sont là. On compare toujours les générations notamment celle de 2002 à celle de 2018. Mais, elles ne sont pas pareilles. Les mentalités sont différentes, les comportements aussi et même les talents...

KARA MBODJ EST PRET

«Kara n'est plus blessé. Il est apte à jouer dans la mesure où il est là. Les 23 joueurs sont susceptibles de commencer. C'est un garçon important qui a une grande part dans notre qualification. Il a travaillé très dur pendant quatre-cinq mois pour être là. Il peut commencer ou entrer en jeu».

UN PAYS AFRICAIN, CHAMPION DU MONDE ?

«Cette certitude de voir un jour un pays africain devenir champion du monde, je l'ai eue. Un jour, un pays africain gagnera la Coupe du monde. Depuis 25 ans, la marge entre l'Europe, l'Amérique latine et l'Afrique s'est réduite. Le Sénégal, le Cameroun et le Ghana l'ont montré (quarts de finaliste-Ndlr).

Maintenant, il faut passer ce cap. C'est difficile puisqu'il y a des réalités que les gens ne maitrisent pas. Mais je suis sûr que nous y arriverons comme l'ont fait l'Allemagne, le Brésil. Partout, on voit dans les meilleurs championnats, des joueurs africains. Il ne manque plus qu'il y ait des entraîneurs africains.

ABSENCE DE KAMIL JACEK GLIK

Glik est un élément important dans l'équipe polonaise. Son absence est une perte pour la Pologne. Mais, j'ai eu à voir l'équipe jouer sans lui. C'est vous dire que son absence peut-être importante mais, elle ne va pas être déterminante dans la performance de cette équipe.

JOUER SANS COMPLEXE

«Bien débuter, c'est important mais pas capital. Le Sénégal fait partie des meilleures équipes africaines. On a de la détermination et on n'a pas de complexes. Nous n'avons pas de pression, on a cravaché très dur pour être là.»

PAS DE PLAN ANTI-LEWANDOWSKI

«Il n'y aura pas de plan anti-Lewandowski. Ce n'est pas un seul joueur qui nous intéresse. On ne va pas mettre l'accent sur des individualités. Il faut plutôt penser au collectif. C'est un joueur de classe mondiale mais la Pologne, c'est une équipe avec des joueurs capables de faire la différence».

JAPON, PARLONS-EN APRES

«Je ne veux pas parler du Japon pour le moment. Ma philosophie, c'est de prendre match par match. Aujourd'hui, c'est la Pologne. Mais le Japon arrive dans quelques jours. C'est une équipe à ne pas sous-estimer. S'ils sont là, c'est parce qu'ils le méritent. Il ne faut pas les enterrer très vite».

PAS BESOIN DE REPRENDRE LE DISCOURS DE METSU

«Le discours de Bruno, c'est le discours de Bruno. J'ai ma façon de manager mon équipe. La veille de ce match contre la Pologne, mes pensées vont vers lui, il a qualifié le Sénégal pour la première fois (2002).

J'ai été capitaine, et je ramène l'équipe nationale du Sénégal pour la deuxième fois en phase finale de Coupe du monde. Je lui fais un coucou car je sais que de là où il est, il aura une pensée pour nous».

VAR, JUSTE UNE CONTINUITE

«Le football reste le football. La vidéo, c'est pour continuer à apporter le spectacle. Il faut que ça continue. Et tout ce qui l'empêche doit être banni. C'est un sport viril, un sport de contact».

LES COUPS DE PIED ARRETES

«Les coups de pied arrêtés peuvent être déterminants dans cette Coupe du monde. Mais, le Sénégal a des arguments et on va essayer de les utiliser».

Sénégal

Non au silence sur les droits humains lors de la visite du président chinois

Le président Macky Sall ne doit pas passer sous silence la question du respect des droits humains lors de la… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.