19 Juin 2018

Afrique: Gestion durable et restauration des forêts, des paysages et de la faune sauvage

Dakar accueille, à partir de ce mardi, la 21ème Session de la Commission des forêts et de la faune sauvage pour l'Afrique (CFFSA) et la 5ème Semaine africaine des forêts et de la faune sauvage (SAFFS). Ces deux rencontre se tiennent du 19 au 23 juin 2018, avec comme le thème: «Restaurer les forêts, les paysages et la faune sauvage : Libérer les opportunités pour un développement durable en Afrique».

Les acteurs de la forêt et de la faune sauvage de l'Afrique sont en conclave à Dakar pendant 5 jours, pour échanger sur les approches et les initiatives de gestion durable et de restauration des forêts, des paysages et de la faune sauvage pour booster l'atteinte des Objectifs de développement durable à l'horizon 2030.

C'est dans le cadre de la 21ème Session de la Commission des forêts et de la faune sauvage pour l'Afrique (CFFSA) et la 5ème Semaine africaine des forêts et de la faune sauvage (SAFFS) que le Sénégal accueille, du 19 au 23 juin 2018, sous le thème «Restaurer les forêts, les paysages et la faune sauvage: Libérer les opportunités pour un développement durable en Afrique».

Ces deux évènements, à l'initiative de l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), en étroite collaboration avec le ministère de l'Environnement et du Développement durable (MEDD) du Sénégal, réuniront au King Fahd Palace près de 200 participants venant de 35 pays et d'une trentaine d'organisations régionales et internationales, informe un avis de la FAO aux média.

Selon cette source, l'objectif de la 21ème Session de la CFFSA et de la 5ème SAFFS est de favoriser une meilleure reconnaissance du rôle clé des forêts, des paysages et de la faune sauvage dans l'atteinte d'un développement durable au niveau national et régional.

Ces rencontres permettront de créer des synergies pour une dynamique renouvelée et une collaboration africaine dans le domaine des forêts et de la faune sauvage mais aussi d'accélérer la mise en œuvre de l'Agenda 2030 dans la région, en particulier les Objectifs de développement durable (ODD) notamment l'ODD 15: Vie terrestre.

Ces deux rencontres seront aussi une tribune pour présenter les réalisations et les leçons tirées des initiatives et des programmes en cours menés par les pays membres, y compris le Sénégal, la FAO, les Communautés économiques régionales et les partenaires, dans les secteurs des forêts et de la faune sauvage en Afrique.

Elles donneront l'occasion de discuter et de convenir des perspectives tirant parti des opportunités fournies par les mécanismes de financement et les partenariats tels que le Fonds vert pour le climat, le Fonds pour l'environnement mondial (FEM-7) et ses programmes d'impact, l'Initiative de la Grande Muraille Verte de l'Union africaine et l'Initiative de Restauration des Paysages en Afrique (AFR100), précise-t-on dans le document.

Le conclave de Dakar coïncide avec la Journée mondiale de lutte contre la désertification et la sécheresse qui sera commémorée, ici à Dakar, avec les pays africains, les partenaires et les communautés locales (au lieu du 17 juin 2018).

Ainsi, après l'ouverture des travaux ce mardi matin 19 juin, il est prévu, entre autres, le mercredi 20 juin deux évènements de la 5ème SAFFS: un sur le thème «Déployer la Grande Muraille Verte africaine: Acquis et perspectives», le matin, et la célébration de cette journée de lutte contre la désertification dans la forêt de Mbao, dans l'après-midi.

Sénégal

Une peine de 20 ans et 14 acquittements au procès de 29 jihadistes présumés

Le verdict est tombé ce jeudi matin au tribunal de Dakar pour 29 Sénégalais suspectés de… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.