Cote d'Ivoire: Pluies diluviennes - Le gouvernement appelle à la prudence et à la vigilance

Pluies diluviennes à Abidjan:

Le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly appelle les populations à «la prudence et à la vigilance».

Il a lancé cet appel au cours de la réunion de crise qu'il a présidée ce mardi 19 juin 2018, pour évaluer les dégâts causés par les fortes pluies qui se sont abattues sur Abidjan dans la nuit du 18 au 19 juin.

«Les pluies ont commencé à 23h pour prendre fin à 6h. Elle ont enregistré de nombreux dégâts matériels et de nombreux décès dont 3 au niveau du nouveau camp d'Akouédo, 3 au quartier Allabra dont un bébé, 2 à la Riviera Palmeraie, 2 au quartier Mossikro, 1 à Paillet et 4 corps flottants», a déploré le ministre Sidiki Diakité, ministre de l'Intérieur et de la Sécurité.

Par ailleurs, le ministre a indiqué que «115 personnes ont été mises en sécurité par les interventions du Gspm aidés par la marine nationale. De nombreuses clôtures se sont effondrées».

Amadou Gon Coulibaly a annoncé qu'une rencontre avec les maires des différentes communes du District d'Abidjan est prévue cet après-midi. Elle sera suivie d'une visite de terrain. «Il faut identifier avec les maires, des zones dans lesquelles ces populations pourraient être mises à l'abri. Notre responsabilité est de prévenir», a assuré le chef du gouvernement ivoirien.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.