19 Juin 2018

Ile Maurice: Epouse, compagne, sœur, ces femmes victimes des hommes

Elles subissent toutes sortes de sévices de la part des hommes. Et pourtant ces femmes sont liées intimement à leur bourreau. Celui-ci peut être leur mari, leur compagnon ou même leur frère. Ces hommes n'en ont cure et les frappent, les violent, les giflent, les menacent.

Chemin-Grenier: recherché pour avoir violé sa partenaire

Violence verbale, physique et même sexuelle, cette habitante de Chemin-Grenier subirait bien des sévices de la part de son compagnon. Le dernier épisode date de samedi : elle aurait été agressée sexuellement sous la menace d'un sabre. La police de Chemin-Grenier a été alertée. Le suspect, un maçon, est recherché par la police.

Placée sous observation à l'hôpital Jawaharlall Nehru, à Rose-Belle, depuis samedi, la victime, âgée de 32 ans, a été examinée par un médecin légiste de la police. Elle a relaté son calvaire à une policière qui a recueilli sa version des faits sur son lit d'hôpital, dimanche.

La trentenaire a expliqué qu'elle vit en concubinage avec un homme depuis trois ans. Son compagnon la violenterait souvent et aurait l'habitude de la frapper avec le manche d'un sabre.

Samedi, après une dispute, son concubin, muni d'un sabre, lui aurait ordonné de se déshabiller. Effrayée, elle aurait obtempéré. Il l'aurait frappée avec l'arme sur plusieurs parties du corps et l'aurait aussi giflée.

Blessée, elle a perdu connaissance. À son réveil, elle a constaté que son compagnon lui a fait subir des sévices sexuels. Il l'aurait ensuite violée à deux reprises. Alors qu'elle essayait de résister aux abus de son compagnon, ce dernier aurait tenté de... l'étrangler.

Cité Borstal: il bat sa compagne puis sa sœur

Il a été placé au centre de détention de Moka. Non pas que la police ait objecté à sa remise en liberté. En fait, il n'a pu s'acquitter du montant de sa caution... Cet habitant de cité Borsal, âgé de 27 ans, est accusé d'avoir tabassé sa compagne et d'avoir agressé et menacé sa soeur, dimanche. Il a été arrêté le même jour, en soirée.

Les deux femmes ont porté plainte à la police de La Tour-Koenig, Pointe-aux-Sables, dans la soirée de dimanche. Tout a commencé aux petites heures. Aux enquêteurs, la compagne du jeune homme, une helper âgée de 28 ans, a expliqué qu'entre minuit et quatre heures du matin, ce dernier s'est acharné sur elle sans raison apparente. Elle soutient qu'il l'a rouée de coups et giflée.

Il serait revenu à la charge vers 10 h 20 et l'aurait agressée à nouveau. Elle dit s'être rendue à l'hôpital Dr A.G. Jeetoo pour des soins. La jeune femme confie avoir un Protection Order depuis novembre dernier contre le suspect, qui s'est montré violent envers elle à plusieurs reprises dans le passé. Ils sont en couple depuis neuf ans et ont un enfant âgé de six ans. Craignant pour sa sécurité, la jeune femme aurait décidé de quitter son compagnon et d'aller habiter chez un proche à Tranquebar.

Quant à la soeur du jeune homme, une technicienne de surface âgée de 26 ans, elle explique vivre sous le toit familial, avec son frère. Dimanche, à 17 h 30, suivant une dispute survenue le matin, son frère devait saisir un couteau avec lequel il l'aurait menacée. Il lui aurait lancé : «Kifer to rant dan mo bann zafer, mo kapav... ar sa kouto-la.»

La jeune femme dit s'être réfugiée dans sa chambre. Son frère l'aurait poursuivie et défoncé la porte. «Si to pa sorti mo pou kraz partou andan ek mo pou touy twa», lui aurait-il déclaré.

Port-Louis: elle porte plainte contre son époux pour violence

Elle affirme que son époux et sa belle-mère l'ont frappée à plusieurs reprises. Cette habitante de Port-Louis, âgée de 32 ans, a porté plainte contre son époux pour violence conjugale. La trentenaire a raconté aux policiers qu'elle est victime de violence depuis plusieurs années.

Pendant la semaine écoulée, la fille du couple, âgée de 6 ans, s'est blessée alors qu'elle était en compagnie de sa mère. Elle a été admise à l'hôpital Jeetoo, Port-Louis. Mis au courant de la blessure de la petite, l'époux serait entré dans une colère noire et aurait roué la victime de coups.

En entendant les cris de la jeune femme, sa belle-mère est sortie et aurait elle aussi commencé à la tabasser. La jeune femme a expliqué que ce n'est pas la première fois qu'elle est l'objet d'actes de violence. Selon ses dires, son époux a un penchant pour la bouteille et il a récemment perdu son emploi. Cette habitante de Port-Louis, avait delaissé le toît conjugal pour se rendre chez ses parents, il n'y a pas longtemps. Deux jours avant la chute de leur enfant, l'epoux l'avait supplié de rentrer à la maison.

Ile Maurice

5e jour de grève - Rajespedee Candasamy évacuée par le SAMU

Elle n'en pouvait plus. Rajespedee Candasamy, une sinistrée du cyclone Berguitta et qui résidait au centre… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 L'Express. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.