19 Juin 2018

Ile Maurice: Retour sur les débats budgétaires de ce mardi

Fazila Jeewa-Daureeawoo, Dan Baboo, Ashit Gungah, Mahen Jhugroo, Zouberr Joomaye, Kalyan Tarolah, Eddy Boissézon, Joe Lesjongard, Osman Mahomed et Alain Aliphon sont intervenus lors des débats budgétaires ce mardi 19 juin. La séance parlementaire a aussi été marquée par l'adoption du Supplementary appropriation (2017-2018) Bill.

Pour Fazila Jeewa-Daureeawoo, ministre des Collectivités locales, ce Budget «touche tout un chacun, de la hausse du seuil d'imposition, à la révision du taux d'imposition, en passant par les mesures pour que les femmes soient incluses dans les décisions».

De son côté, Dan Baboo, Whip de l'opposition, il se pose des questions sur le permis de pêcher pour les compagnies étrangères dans les eaux mauriciennes. «Ici, on n'a pas assez de poissons et on veut créer un hub à Agalega ?»

Ashit Gungah, ministre du Commerce, pour sa part, fait ressortir que concernant les prix des carburants, «Maurice est tributaire de ce qui se passe sur le marché international».

Mahen Jhugroo, ministre du Logement et des Terres, déclare que le gouvernement livrera 10 000 maisons avant la fin de son mandat. Et de lancer une pique : «Le PTr en a construit 2 496 en dix ans.» L'élu de Mahébourg-Plaine-Magnien se réjouit aussi du projet de redynamisation de Mahébourg.

Zouberr Joomaye, quant à lui, fustige la presse. Selon le député, la presse et l'opposition sont sur la même longueur d'onde en ce qui concerne la mesure d'octroyer le passeport mauricien à des étrangers.

Métaphore footballistique pour Kalyan Tarolah. Il qualifie le Budget de buts de la Coupe du monde. Réponse de Pravind Jugnauth : «Kouma dire Sénégal sa !» Cette équipe a battu quelques minutes plus tôt la Pologne par 2 buts à 1.

C'est la facilitation du travail à domicile (work from Home) qui retient l'attention du ministre du Travail. Eddy Boissézon se réjouit de cette mesure.

Le député Joe Lesjongard soutient que 35 pays ont déjà adopté la nouvelle mesure concernant l'octroi d'un passeport contre une certaine somme d'argent. Il a assuré que le passeport mauricien ne sera pas bradé.

Par contre, Osman Mahomed a mis en garde contre cette mesure budgétaire. Il craint qu'elle ne fasse entrer de l'argent sale à Maurice.

Quant à Alain Aliphon, son intervention a été marquée un walk-out de l'opposition.

Ile Maurice

Sucre - «Nou pou fer soulevman si aplik rapor», prévient le Joint Negotiating Panel

«Le Joint Technical Committee est en réalité un Joint Technical Conspiracy visant à… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 L'Express. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.