Algérie: Installation d'une commission multisectorielle chargée de la constatation sur terrain des plages polluées

Alger — Le ministère de l'Intérieur, des Collectivités locales et de l'Aménagement du Territoire a annoncé l'installation d'une commission multisectorielle chargée de la constatation sur terrain des plages polluées et de l'établissement de rapports sanctionnés par des mesures strictes contre les industriels pollueurs et de dispositions pratiques pour leur réouverture.

Dans la continuité des travaux de la rencontre nationale de préparation de la saison estivale 2018, tenue le Samedi 09 juin 2018, le Secrétaire général du ministère de l'Intérieur et des Collectivités Locales et de l'Aménagement du Territoire, Salah Eddine Dahmoune a présidé, le week-end dernier, une réunion de la commission nationale multisectorielle de préparation de la saison estivale consacrée principalement à la question des plages interdites à la baignade et à l'examen des rapports de visite de ces plages par les cadres du Ministère de l'Intérieur et des cadres locaux, indique mardi un communiqué du Ministère.

Ces visites de terrain ont permis de "soulever les différentes causes de fermeture des plages et d'émettre des propositions visant la réouverture du plus grand nombre d'ici l'année 2019", ajoute la même source.

Dans ce cadre, le Secrétaire général a rappelé que cette opération a déjà permis la réouverture de 21 plages pour cette saison qui sera poursuivie dans l'objectif d'atteindre les 500 plages autorisées pour la saison estivale 2019.

Il a en outre souligné la nécessité de renforcer le travail d'accompagnement des services de sécurité pour sécuriser ces plages et coordonner avec les collectivités locales pour leur aménagement de façon à offrir à l'estivant les meilleures conditions.

Affirmant que la question des plages fermées ou interdites à la baignade constitue une priorité pour la commission nationale, à travers un réel travail de diagnostic de ces plages et la prise de mesures urgentes et concrètes pour éliminer les raisons de leur fermeture tout en assurant la sécurité et la santé de l'estivant, il a tenu à rappeler la priorité d'accentuer le travail pour celles fermées pour cause de pollution due aux rejets de déchets industriels.

A ce sujet, le Secrétaire général a rappelé "les instructions fermes du ministre l'Intérieur et des Collectivités Locales et de l'Aménagement du Territoire, Noureddine Bedoui, de lutter contre toute forme de pollution des plages occasionnée par les rejets industriels.

Il a dans ce sens annoncé l'installation d'une commission multisectorielle qui se chargera de la constatation sur terrain des plages polluées et l'établissement de rapports sanctionnés par des mesures strictes contre les industriels pollueurs et de dispositions pratiques pour leur réouverture.

Lors de cette réunion à laquelle ont pris part des représentants des différents secteurs concernés, M. Dahmoune souligné le rôle de la communication pour accompagner les efforts de préparation de la saison estivale, en mettant l'accent sur l'importance d'informer le citoyen et de le sensibiliser par rapport aux différents risques à travers un réel travail de proximité mené en coordination avec les parties prenantes et le mouvement associatif.

Il a enfin rappelé que la commission nationale doit consacrer toute la priorité au travail de suivi sur le terrain pour tous les aspects liés à la saison, il à cet effet annoncé le déplacement au cours de la semaine prochaine de 100 cadres centraux au niveau des wilayas côtières pour veiller sur la bonne préparation d'une une saison estivale réussie.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.