20 Juin 2018

Madagascar: Cabinets ministériels - Le PM Ntsay Christian contre le népotisme et le favoritisme

Le PM Ntsay Christian doit commencer à expérimenter « ses » reformes à Mahazoarivo.

Les ministres sont autorisés à choisir leurs collaborateurs, mais leurs choix doivent être dictés par le critère de compétence.

Les changements sont enclenchés au niveau des ministères. En effet, le Conseil de Gouvernement d'hier a adopté des décrets modifiant les organigrammes de certains ministères dont le ministère de la Défense nationale, le ministère de l'Aménagement du Territoire et des Services fonciers, le ministère de l'Industrie et du développement du secteur privé, le ministère de l'Education nationale, le ministère de la Fonction Publique, de la Reforme de l'Administration, du Travail, de l'Emploi et des Lois sociales ainsi que le ministère de l'Enseignement technique et de la formation professionnelle. Après ces modifications au niveau des organigrammes, les membres du gouvernement procéderaient à la nomination aux hauts emplois de l'Etat au sein de leur département respectif, et bien sûr à la formation de leurs cabinets. Face à cette logique de changements, le Premier ministre Ntsay Christian, dans une brève présentation des « grandes lignes régissant les missions dévolues au Gouvernement », dicte les règles à respecter dans ces nominations. La Primature indique que « le népotisme et le favoritisme sont des comportements à éviter concernant les nominations des membres des cabinets et du staff technique, en donnant priorité aux compétences ». « Il est formellement interdit de nommer des membres de cabinet par complaisance. Chaque membre de cabinet doit avoir une description des tâches ».

Equipes politiques. A l'allure où vont les choses, il serait difficile de concilier ces règles dictées par la Primature avec la principale mission du gouvernement, dont la composition est le fruit de la mise en œuvre d'une clé de répartition convenue entre trois forces politiques dont le HVM, le TIM et le Mapar. Puisque l'élection constitue la principale mission de ce gouvernement, chaque entité politique représentée serait tentée de monter au niveau de leurs départements ministériels des équipes politiques capables de faire gagner son candidat à la prochaine élection présidentielle. Or, le plus souvent, la compétence tehcnique ne coïncide pas avec une considération politique. Autrement dit, le critère de compétence est toujours relégué au second plan, au profit du népotisme et du favoritisme. Les ministres seraient tentés de placer au sein de leurs staffs techniques et de leurs cabinets des personnes qui peuvent les servir politiquement. En tout cas, en se référant aux règles dictées par la Primature, les membres du gouvernement sont autorisés à choisir leurs collaborateurs, et en conséquence, à nommer des nouveaux secrétaires généraux, des nouveaux directeurs généraux et des nouveaux directeurs qui leur conviennent. Reste à savoir si la chasse aux sorcières et les nouvelles nominations aux hauts emplois de l'Etat pourront être effectuées en quelques mois.

Charité bien ordonnée. La charité bien ordonnée commence par soi-même. Ce dicton devrait tout dicter. Le Premier ministre Ntsay Christian doit avant tout montrer l'exemple. Bon nombre d'observateurs s'attendent même à ce que le nouveau locataire de Mahazoarivo joue la transparence sur la composition de son cabinet. Ntsay Christian fera-t-il primer le critère de compétence sur ceux d'appartenance politique et d'appartenance régionale ? Les regards sont désormais braqués sur Mahazoarivo. Qui va occuper le poste de directeur de cabinet civil de la Primature après la démission du fils de la ministre de l'Aménagement du Territoire Christine Razanamahasoa ? Qui va être le nouveau secrétaire général du gouvernement après le départ de Tsihoara Eugène, nommé ministre des Sports et de la jeunesse ? En tout cas, force est de reconnaître que l'instauration du système de description des tâches pour chaque membre de cabinet ministériel constitue une innovation. Attendre et voir.

Madagascar

Ravalomanana-Rajoelina - Deux ex-présidents à la reconquête de leur pays

Dans les grandes lignes, les parcours de Marc Ravalomanana et d'Andry Rajoelina ont de nombreuses similarités.… Plus »

Copyright © 2018 Midi Madagasikara. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.