Sénégal: Cheikh Mouhamadou Bamba Niang - «Le blanchiment de capitaux menace les économies des pays»

Photo: Onutogo
Évocation du crime transnational. Selon l'ONUDC, le chiffre d'affaires de la criminalité transfrontalière représente six fois le montant de l'aide publique au développement. - Unies.
20 Juin 2018

« Le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme affectent négativement les économies, la stabilité et le tissu économique des pays qui en sont victimes. Et leur éradication nécessite une lutte coordonnée à l'échelle internationale », a estimé Cheikh Mouhamadou Bamba Niang, directeur des affaires juridiques de la Cellule national de traitement des informations financières (Centif) du Sénégal.

« Nous sommes conscients de la diversité des risques qui pèsent sur nos économies et constatons aussi la persistance des menaces auxquelles nous sommes confrontés tous les jours et qui remettent en cause les équilibres sociaux, économiques et financiers qui menacent la stabilité de notre tissu économique », a-t-il déclaré en marge de l'atelier de formation des formateurs du Giaba.

Et le magistrat sénégalais de souligner qu'il y a ainsi une nécessité de renforcer la formation des différents intervenants dans cette lutte, compte tenu de ces menaces qui sont contemporaines de ces situations délictuelles qui sont tout à fait nouvelles et de l'absence de formation adaptée qui nous donne les outils nécessaires pour répondre face à ces différentes menaces. Il s'agit, selon lui, de matière et de menaces assez nouvelles qui ne sont pas nécessairement prises en compte dans la formation initiale des magistrats.

D'où la pertinence, à ses yeux, de cette session pour « renforcer les magistrats, les enquêteurs de police et de gendarmerie dans la prise en charge de ces fléaux et de leur donner des outils adéquats et nécessaires pour mener les enquêtes qui permettront de pouvoir clarifier ce genre de situation » et d'apporter les réponses pénales attendues pour réprimer ces infractions et pour limiter la portée de ces fléaux qui sont néfastes à la stabilité sociale, politique et économique des Etats.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Le Soleil

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.