20 Juin 2018

Algérie: Entreprise Portuaire d'Alger - Nette baisse du déficit commercial sur les 5 premiers mois de 2018

- Le déficit commercial de l'Algérie s'est chiffré à 1,718 milliard de dollars sur les cinq (5) premiers mois de 2018, contre un déficit de 4,734 milliards de dollars durant la même période de 2017, soit un recul du déficit de 63,7%, a appris mercredi l'APS auprès des Douanes.

Les exportations ont augmenté à 17,691 milliards de dollars (mds usd) sur la période allant de janvier à fin mai 2018 contre 15,21 mds usd à la même période de 2017, soit une hausse de près de 2,5 mds usd correspondant à une augmentation de 6,31%, précise le Centre national de l'informatique et des statistiques des Douanes (Cnis).

Pour les importations, elles ont légèrement reculé à 19,409 mds usd contre 19,944 mds usd à la même période de l'année écoulée, soit une baisse 535 millions de dollars correspondant à un recul de 2,7%.

Les exportations ont assuré la couverture des importations à hauteur de 91% contre 76% à la même période de l'année précédente.

Les hydrocarbures ont encore représenté l'essentiel des ventes algériennes à l'étranger (93,45% du montant global des exportations) en s'établissant à 16,53 mds usd contre 14,35 mds usd, soit une hausse de 2,18 mds usd (+15,2%).

Toujours marginales, les exportations hors hydrocarbures se sont établies à 1,16 mds usd sur les 5 premiers mois de 2018 (6,55% des exportations globales), même si elles ont augmenté de 35,24% par rapport à la même période de 2017.

Les exportations hors hydrocarbures étaient composées des demi-produits avec 889 millions usd (contre 629 millions usd), des biens alimentaires avec 173 millions usd (contre 164 millions usd), des produits bruts avec 44 millions usd (contre 30 millions usd), des biens d'équipements industriels avec 38 millions usd (contre 26 millions usd), des biens de consommation non alimentaires avec 15 millions usd (contre 8 millions usd) et des biens d'équipements agricoles avec 0,08 million usd (contre 0,16 million usd).

La facture des produits alimentaires en légère hausse, les biens d'équipements en net recul

Pour ce qui est des importations, la facture des produits alimentaires a connu une légère hausse dont notamment les céréales et laits.

La facture globale des biens alimentaires s'est ainsi établie à 3,93 mds usd contre 3,79 mds usd (+3,82%).

Les produits qui ont également connu une augmentation des importations sont les groupes des produits bruts, des biens de consommation non alimentaires et des demi-produits.

Pour le Groupe des produits bruts, les importations ont grimpé à 831 millions usd contre 697 millions usd (+19,23%).

Concernant les biens de consommation non alimentaires, ils ont été importés pour 3,86 mds usd contre 3,48 mds usd (+10,81%), alors que la facture des demi-produits a coûté 4,62 mds usd contre 4,49 mds usd (+2,94%).

Par contre, des baisses d'importations significatives ont été relevées pour les biens d'équipements agricoles et industriels ainsi que les biens énergétiques et lubrifiants.

Ainsi, la facture d'importation des biens d'équipements agricoles s'est établie à 232 millions usd contre 304 millions usd (-23,7%).

Pour les biens d'équipements industriels, ils ont été importés pour 5,31 mds usd contre 6,4 mds usd (-17,06%).

Quant à la facture d'importation des biens énergétiques et lubrifiants (dont les carburants), elle a enregistré une baisse en s'établissant à 607 millions usd contre 765 millions usd (-20,65%).

En terme de mode de financement des importations, sur les 19,409 mds usd des biens importés, un montant de 11,65 mds usd a été payé par cash (60% de la globalité).

Les lignes de crédit ont financé les importations à hauteur de 7,05 mds usd (36%), tandis que le reste des importations a été financé par le recours à d'autres moyens de paiement pour un montant de 698 millions usd, et aux comptes devises propres des importateurs pour un (1) million usd.

L'Italie maintient sa place de premier client de l'Algérie

Concernant les partenaires commerciaux, l'Italie s'est classée premier client de l'Algérie alors que durant les deux premiers mois 2018, l'Espagne avait occupé la tête du podium.

Ainsi, les cinq premiers clients de l'Algérie ont été l'Italie avec 2,65 mds usd (15% des exportations globales algériennes), suivie de l'Espagne avec 2,1 mds usd (11,9%), de la France avec 1,95 mds usd (11,02%), des Etats-Unis avec 1,7 mds usd (9,6%) et de la Grande-Bretagne avec 1,1 mds usd (6,2%).

Quant aux principaux fournisseurs de l'Algérie, la Chine est encore venue en tête avec 2,81 mds usd (14,5% des importations globales algériennes), suivie de la France avec 1,91 mds usd (9,8%), de l'Italie avec 1,6 mds usd (8,2%), de l'Espagne avec 1,52 mds usd (7,8%) et de l'Allemagne avec 1,36 mds usd (7,04%).

Algérie

Un blogueur emprisonné entame une nouvelle grève de la faim

Merzoug Touati, un blogueur algérien, a entamé une nouvelle grève de la faim depuis le 8 juillet.… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Algerie Presse Service. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.