20 Juin 2018

Angola: L'hôpital régional de Malanje enregistre 65 décès dus au paludisme

Malanje — Soixante-cinq personnes sont décédées à l'hôpital régional de Malange, victimes du paludisme de janvier à mai de cette année, moins 33 morts par rapport à cette période en 2017, a déclaré mardi à l'Angop le chef adjoint de cette unité de santé, Pedro de Brito.

Selon le responsable, des décès, 30 pour cent est due à l'arrivée tardive des patients à l'hôpital, ce qui constitue une préoccupation des autorités sanitaires, car le nombre de malades qui cherchent l'aide médicale à la phase terminale de la maladie à tendance à croitre.

Cependant, Pedro Brito a annoncé qu'au cours des cinq premiers mois de l'année les autorités sanitaires avaient enregistré 5921 cas de paludisme, soient 1080 cas de plus par rapport à la période précédente, en mettant l'accent sur 565 cas de paludisme compliqué associés à l'anémie sévère.

Il a souligné que la malnutrition et les saignements prolongés étaient les causes de l'anémie grave qui, lorsqu'elle n'était pas diagnostiquée et traitée à temps, pouvait entraîner la mort.

Angola

L'Angola à la réunion du Commerce de la SADC

L'Angola participe depuis mercredi à la 30e Réunion du Comité des ministres du Commerce de la… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Angola Press Agency. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.