20 Juin 2018

Mali: Elections générales 2018 - La CENI renforce les capacités de ses représentants

Mieux appréhender la nature de leurs missions pour une élection libre, transparente et apaisée, tel est tout le sens d'un séminaire international organisé par la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) en partenariat avec l'OIF.

Le Mali organise cette année des élections générales pour légitimer ses institutions de la gouvernance. L'élection la plus proche est celle de la présidentielle prévue pour le 29 juillet prochain. Pour la bonne tenue des scrutins, la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) occupe une place de choix.

En partenariat avec l'Organisation internationale de la francophonie (OIF), la Ceni organise depuis hier un séminaire à l'attention des commissions électorales des 10 régions du Mali et du district de Bamako, des présidents des commissions électorales des cercles du Mali, de la société civile, de la majorité, de l'opposition.

Le séminaire de deux jours est élargi aux représentants de l'OIF, à la délégation générale aux élections (DGE), à la Hac, la Cour suprême, la Cour constitutionnelle, du président de la Céni du Burkina Faso, des PTF...

« Rôle et place de la Ceni dans l'organisation des élections générales au Mali » : tel est l'intitulé dudit séminaire international.

Tienan Coulibaly, ministre de la Défense et des Anciens combattants, représentant le Premier ministre, a présidé la cérémonie d'ouverture, en présence du ministre du développement local, du président de la DGE, la Céni.

Selon le président de la Céni, Amadou Bah, la rencontre permettra aux membres de la Ceni d'échanger avec les autres acteurs nationaux et internationaux du processus électoral et de renforcer leurs capacités dans le but de bien accomplir leurs missions.

Autrement dit, les participants vont échanger sur le cadre juridique de la mission de supervision de la Céni, la bonne organisation et l'observation des élections...

A en croire le président de la Céni, « une meilleure gestion des processus électoraux par les organes de gestion des élections accroîtrait la crédibilité et l'acceptation des résultats et réduirait les risques de violence et contribuerait à instaurer et à consolider la démocratie en Afrique ».

Le ministre de la Défense, n'a pas manqué de rappeler la volonté de l'exécutif d'avoir des élections libre, transparente et apaisée. « Le gouvernement s'est donné les moyens pour la tenue d'élections les mieux organisées au Mali », a-t-il poursuivi.

M. Coulibaly a rassuré les Maliens que les autorités travaillent dure pour que le jour du vote, chacun puisse voter librement et dans la sécurité. Et de remercier les partenaires techniques et financiers qui ont honoré leurs engagements notamment à l'OIF qui a audité le fichier électoral.

Le représentant de l'OIF, M. Kané, a affirmé que la Céni est outillée pour aller aux élections de façon crédible. Il a soutenu que son institution ne ménagerait aucun effort pour accompagner la Céni dans l'accomplissement de son mandat.

La Céni et ses démembrements veillent à la régularité des élections et du référendum à travers la supervision et le suivi des opérations, notamment l'établissement ou la révision exceptionnelle des listes électorales à l'occasion des élections générales ou des opérations référendaires ; la préparation et la gestion du fichier électoral ; la confection, l'impression et la distribution des cartes d'électeur.

Elle veille aussi à la mise en place du matériel et des documents électoraux ; au déroulement de la campagne électorale ; aux opérations de délivrance des procurations de vote, aux opérations de vote, de dépouillement des bulletins de vote, de dénombrement des suffrages, de transmission des procès-verbaux, de centralisation et de proclamation des résultats.

Mali

CAN 2018 (F) - La sélection du Mali pour le Ghana

Le Mali est prêt pour la CAN féminine 2018. Le sélectionneur a dévoilé mardi une liste… Plus »

Copyright © 2018 Les Echos. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.