20 Juin 2018

Sénégal: Matam - Les populations invitées à ne pas déverser des ordures dans les caniveaux

Matam — Le chef du service régional de l'assainissement de Matam, Ismaël Diagne, a demandé mercredi aux populations de la ville d'éviter de déverser des ordures dans les caniveaux afin de ne pas favoriser les inondations pendant l'hivernage.

"L'hivernage étant une préoccupation pour les populations de Matam, à notre niveau des actions sont en train d'être faites avec la collaboration du service de l'ONAS [Office national de l'assainissement du Sénégal] de Saint-Louis", a expliqué Ismaël Diagne dans un entretien avec l'APS.

Il a appelé les matamois, dont la ville "ne dispose que d'un petit réseau d'eau pluviale", à "ne pas déverser les ordures dans les caniveaux". Les dépôts d'ordures dans les canaux sont des sources de difficultés en cas de fortes pluies, car favorisant les inondations au sein de la ville, a-t-il prévenu, exhortant à "bannir ces comportements".

"Parfois, nous observons au niveau de ce petit réseau des personnes qui percent les caniveaux pour y drainer les eaux usées venant des fosses septiques, ce qui est contraire à la loi", a-t-il déploré.

"La ville de Matam ne dispose pas d'un réseau d'eaux usées et un projet est en cours qui, d'ailleurs, s'est déjà implanté. Mais, les travaux n'ont pas encore démarré. Nous demandons à l'Etat d'aider Matam à avancer dans ce sens pour disposer d'une station d'épuration d'eaux usées digne de ce nom, car la ville s'agrandit et est exposée à des phénomènes d'inondations, et penser à une deuxième (station) pour le reste de Matam".

Sénégal

Capharnaüm judiciaire de la société EROH en collision avec la CCJA pour salir UBA Burkina

Le Groupe UBA avait conclu l'opération d'acquisition de la Banque Internationale du Burkina (BIB) en 2008. Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Agence de Presse Sénégalaise. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.