20 Juin 2018

Burkina Faso: Grand prix littéraire d'Afrique noire - Aristide Tarnagda reçoit les encouragements du président du Faso

Le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a reçu en audience le lauréat du Grand prix littéraire d'Afrique noire, Aristide Tarnagda, le mercredi 20 juin 2018, à Ouagdougou. Il était accompagné du ministre de la Culture, des Arts et du Tourisme, Abdoul Karim Sango et le président du conseil d'administration des Récréatrales, Etienne Minoungou.

Aristide Tarnagda, lauréat du Grand prix littéraire d'Afrique noire, avec ses pièces de théâtre «Terre rouge et Façons d'aimer», a reçu les félicitations et les encouragements du Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré.

C'était au cours d'une audience qu'il lui a accordée, dans la matinée du mercredi 20 juin 2018, à Ouagadougou, en compagnie du ministre de la Culture, des Arts et du Tourisme, Abdoul Karim Sango et le président du conseil d'administration des Récréatrales, Etienne Minoungou.

«Le chef de l'Etat m'a exprimé toute sa fierté, son honneur et ses encouragements. Les critères qui ont milité à l'obtention de ce prix sont la force poétique des deux œuvres.

Ce prix a une valeur hautement symbolique parce qu'il couronne les grands écrivains du continent. On a des auteurs dans notre pays comme Me Titinga Frédéric Pacéré et Patrick G. Ilboudo, qui l'ont déjà reçu», a déclaré Aristide Targada, qui est aussi le directeur général des Récréatrales de Ouagadougou.

A l'entendre, ce qui est important, c'est le fait que toute une institution reconnaisse la valeur de ce que l'on écrit. «Cela m'encourage à écrire et l'essentiel est que les œuvres primées ont été mises à la disposition du public burkinabè», a-t-il indiqué.

Le ministre en charge de la culture, Abdoul Karim Sango, a laissé entendre que c'est une fierté nationale qu'un compatriote soit distingué à un si «haut niveau» dans le domaine de la littérature.

«Nos pays sont véritablement confrontés à un défi qui est celui de la culture et de la lecture. On espère que l'expérience de Aristide Tarnagda suscitera de nouvelles vocations auprès de nos jeunes, parce le livre est le meilleur moyen pour apprendre», a-t-il souligné.

Pour le président du conseil d'administration des Récréatrales, Etienne Minoungou, c'est la première fois que le théâtre burkinabè reçoit ce prix et c'est un honneur fait à tout le milieu théâtral du pays qui connaît une «vitalité extraordinaire» depuis quelques années.

«C'est aussi une fierté au moment où la transition se fait entre lui et moi à la direction générale des Récréatrales. Il en est désormais le nouveau patron. La reconnaissance de ce prix asseoit non seulement sa notoriété, mais renforce aussi le projet des Récréatrales», a-t-il conclu.

Burkina Faso

Echangeur du Nord de Ouaga - Ce joyau qui aura coûté 70 milliards de F CFA

Les populations des arrondissements 3, 8 et 9 de Ouaga peuvent enfin pousser un ouf de soulagement. En effet,… Plus »

Copyright © 2018 Sidwaya. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.