Cote d'Ivoire: Inondations à Abidjan et à l'intérieur - Le nombre de morts passe désormais à 20

Le président Alassane Ouattara

La cellule interministérielle de crise a rencontré les services techniques de protection sociale et les chefs de corps d'armée et de sécurité.

L'objet de la réunion d'hier, présidé par le ministre de l'Intérieur et de la Sécurité, Sidiki Diakité, à son cabinet était d'établir un nouveau bilan des inondations survenues à Abidjan et dans certaines villes de l'Intérieur dans la nuit du lundi au mardi. Il s'agissait également d'envisager une matrice d'actions, vu l'urgence et la gravité de la situation, à proposer au Premier ministre Amadou Gon Coulibaly pour une prise de décisions idoines.

Le nouveau bilan fait par Sidiki Diakité indique que vingt morts ont été recensés à ce jour. Dix-huit dans le District d'Abidjan, un à Tiassalé et un autre à Guibéroua.

Quant aux actions à proposer, elles ont fait l'objet de discussion, d'abord au niveau des membres du comité de crise pour la gestion des catastrophes qui avaient eu recours de temps à autres aux directeurs de cabinets des ministères et des directeurs des services de protection comme l'a souligné Son coordonnateur Sidiki Diakité. Le ministre a soutenu que les conclusions de ces échanges pourraient servir à l'élaboration du plan d'actions à venir au niveau des services opérationnels. Il a précisé toutefois qu'il ne s'agit pas d'actions qui surgiraient ex nihilo, mais que certaines d'entre elles sont déjà en application et cela en concertation avec des ministères techniques. Ces conclusions devront donc être considérées comme « des orientations ministérielles qui vont permettre d'assoir (les) plans d'actions».

Quant à la nature de ces « orientations ministérielles », le ministre en charge de la Sécurité n'en dira mot aux journalistes. L'on imagine cependant qu'au nombre de ces actions de sauvegarde figure le déguerpissement manu militari des lieux inondables et la destruction subséquente des maisons construits dans ces voies d'eaux.

La présence à cette réunion technique du chef d'Etat-major général des armées, du commandant supérieur de la gendarmerie et du directeur général de la police nation laisse à penser que les mesures à venir seront très fermes. D'ailleurs, Sidiki Diakité a laissé entendre que les forces de défense et de sécurité auront à jouer un rôle, dans le plan d'actions.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.